Défaite du Pr Bathily à l'UA-Jean Paul Dias : « Il faut qu’on apprenne à avoir des candidatures nationales et non gouvernementales ou clanique».

Le Sénégal doit faire l’état des lieux pour savoir qui parmi les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont voté contre son candidat qui briguait le poste de Président de la Commission de l’Union Africaine (UA). C’est l’avis de Barthélémy Dias qui ne comprend pas comment sur 15 pays, le Sénégal n’a récolté que 10 voix lors de cette élection.



Défaite du Pr Bathily à l'UA-Jean Paul Dias : « Il faut qu’on apprenne à avoir des candidatures nationales et non gouvernementales ou clanique».
«Je pense qu’il ne faut pas simplement faire des constats, il faut une discussion critique. Il y a plus de 15 Etats dans la Cedeao, au premier tour, nous avons obtenu 10 voix, où sont les autres voix de l’Afrique du Nord, du Centre, de l’Est… ? » C’est la question que se pose Jean Paul Dias qui se revenait sur la défaite du Sénégal lors de l’élection pour le poste de Président de la Commission de l’UA, qui a filé entre les doigts de notre compatriote Pr Abdoulaye Bathily.

Allant plus loin, le leader du Bloc centriste gaïndé (Bcg) de se demander où sont allés les votes de la Gambie «qui nous doit tout aujourd’hui », de la Guinée-Bissau, «à qui nous avons permis de suivre la CAN, entre autres choses » ?

Selon lui, un réel problème se pose si l’on sait que le candidat du Sénégal était aussi celui de la Cedeao, et qu’en dehors du Togo, aucun pays de la sous-région n’avait contesté le choix porté sur un Sénégalais.

Soulignant dans les colonnes de l’Observateur que cet échec était dû à un problème d’approche, laquelle était «inefficace »,  M. Dias de conclure en priant pour «qu’on apprenne à avoir des candidatures nationales et non gouvernementales ou clanique».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 1 Février 2017 - 08:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter