Déficit pluviométrique: "Fermer les lieux de jeux, de danse et de culte", sonne Abdoulaye Makhtar Diop



Le grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop s’est rendu à Touba avec une grande délégation pour présenter ses condoléances au khalife général des mourides après le décès d’une de ses épouses. Ce pendant le grand Serigne de Dakar en a profité pour se prononcer sur la situation pluviométrique déficitaire
du Sénégal. Il soutient qu’« il faut fermer les lieux de jeux, de danse et de culte. Incarnation ou les prières d’un bon hivernage doivent être accompagnées par un certain comportement religieux ».

Toujours dans sa démarche, il affirme que dans notre tradition en même temps qu’on formulait des prières, on demandait l’arrêt de toutes les cérémonies de réjouissances, comme les Tam-Tam, et par la même occasion, nous demandions au gouvernement de prendre des arrêtés pour inviter les tenanciers de bar, des boîtes de nuits, à réglementer les heures d’ouverture. En ce sens, les prières doivent être accompagnées d’actes de demande de pardon », dit-il dans "Enquête". Sachant il y aura des réticences à ce propos, Abdoulaye Makhtar Diop ajoute que « c’est une question de concertation. Il ne faut pas prendre des mesures arbitraires. Ainsi il dit que la collectivité l’éboue et les dignitaires se réuniront dans la semaine pour formuler des prières à la pointe de Soumbedioune où cela se faisait habituellement". 

Pape Moussa BA (stagiaire)

Lundi 11 Août 2014 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter