Défilé 4 avril 2014: 2 ans après son accession au pouvoir, Macky fête en grande pompe l'indépendance




Pour cette fête de l’indépendance du 4 avril 2014, fini la prise d’armes des deux (2) dernières éditions, le successeur de Wade à la Magistrature suprême, le président Sall supervise son premier défilé grandeur nature qui marque le 54ème anniversaire de la République du Sénégal. Ledit défilé revenant à son format, ce sont 2500 personnes (militaires, paramilitaires et civils), 178 véhicules, 45 motos, 2 vedettes, 45 chevaux qui sont annoncés par le colonel Abdou Thiam, de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA). Sans oublier les majorettes des lycées Notre Dame et John Fitzgerald Kennedy.


Parmi les autorités, on note l’arrivée de la présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Aminata Tall vêtue en «taille basse, wax », tenue traditionnelle africaine. Elle sera suivie par le premier ministre,  toute aussi en tenue traditionnelle, « soie surfilée de rose »,  Aminata Touré qui après s’être inclinée sur le drapeau national, a été accueilli par le Chef d’Etat Major Général des Armées (CEMGA) pour prendre place sur la tribune officielle où la rejoindra le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse en costume cravate pour sa part. Les coups de canon annonçant l’arrivée du président de la République peuvent retentir. Mais auparavant, c’est la cheffe du gouvernement qui accueille l’invité d’honneur du président Sall, le président  de la Namibie IFIKEPUNUYE POHAMBA. 


Annoncée à 10h00, le président Sall sera reçu par le CEMGA à 09h58. Dans le véhicule de l'Armée, Macky Sall fait la revue des troupes sur les Allées du Centenaire et s'achemine lentement vers la Tribune de la place de l'Obélisque où le défilé de ce 4 avril 2014 marqué sous le sceau des «Forces de défense et de sécurité et développement économique et social » pour traduire selon les propres termes du président de la République Macky Sall, l'action quotidienne de l'Armée au service de la Nation, au-delà de ses missions régaliennes; notamment la formation des jeunes aux métiers, la santé, la lutte contre les trafics illicites de tous genres, la sauvegarde de nos ressources halieutiques, la protection de l'environnement et le soutien au désenclavement, peut commencer sur l'ensemble du territoire national (Ziguinchor, Thiès, Matam, Saint-Louis, l'île de Gorée,...). Mais auparavant, l'hymne national du Sénégal va retentir. Le chef suprême des armées de saluer les autorités qui ont déjà pris place dans la tribune où la première dame, Marième Faye Sall trône en boubou traditionnel bleu nuit. 


C'est après que le président aura élevé son hôte namibien à l'ordre national du "lion", et remis des récompenses (ordre national du mérite,...) aux autres récipiendaires, que le défilé civil et militaire pourra s'ébranler, annonce le lieutenant colonel Adama Diop de la (DIRPA). Les décorations sont distribués tout à tour par le chef de l'Etat, le premier ministre et le ministre des Forces armées, Augustin Tine. Sous l'animation de la fanfare de la police nationale, la première partie du défilé peut commencer avec les civiles. Et ce sont les majorettes de l'institut Notre Dame toutes en blanc qui ouvrent les débats. Elles marchent avant de procéder à la chorégraphie sous le thème du niveau type d'homme. Un blanc qui ne manquera pas de muer en vert, jaune et rouge, les couleurs du drapeau nationale et un peu celles de la Namibie desquelles, il ne manque que le bleu.


Sous la houlette de la police nationale, ce sera au tour de la case des touts-petits de parader en train, ensuite les élèves du lycée John Fitzgerald, du CEM Martin Luther King, du collège Hyacinthe Thiandoum, de la Commune d'arrondissement des Parcelles Assainies, de la Patte d'oie, de Grand-Yoff, Ouakam, Ngor, Yoff, Sacré Coeur-Mermoz, Fann-Point E, Sicap Liberté, Biscuiterie, Grand-Dakar, HLM, Hann-Bel Air, Dakar Plateau, Yeumbeul Nord, Ville de Dakar, Pikine, Guédiawaye. L'école Turque Yavuz Selim n'est pas aussi en reste. De même que l'école polytechnique de Thiès, école nationale de formation maritime,..., les mouvements de Jeunesse (scouts, éclaireurs...). A signaler que ce sont les meilleurs d'entre les élèves qui ont le mérite de défiler devant le président de la République.


Place maintenant à la Croix-rouge nationale du ministère de la Santé. Mais l'innovation de ce 54ème anniversaire est l'Agence Nationale de Sécurité de Proximité (ASP). Des agents qui seront suivis par les anciens combattants du Sénégal. Parade desquels, le président de la République n'est pas resté insensible puisqu'il s'est levé pour les saluer. Tout comme celles de l'Institut Notre Dame qui ont ouvert le défilé, il revient aux majorettes du lycée John Fitzgerald Kennedy de clore ce défilé civil. En vert, bleu et bottes blanches, elles s'acheminent vers la tribune présidentielle sous les tam-tams de Doudou Ndiaye Coumba Rose. Elles arborent des calebasses aux couleurs nationales. Sous le signe du bloc et de la paix, elles déroulent leur prestation qu'elles clôtureront en entonnant l'hymne national du Sénégal. Ce qui a fait se lever toute la tribune, le président en tête. 


Le défile civil clôt, place à l'Armée. Et de cette seconde partie, c'est le défilé aérien qui commence suivi du défilé motorisé de la gendarmerie dans ses différents démembrements allant du détachement escadron motocycliste gendarmerie, le premier escadron blindé...les Groupements d'Interventions Mobiles (GMI), les démineurs, bataillon de l'intendance, école médicale militaire d'intervention, les sapeurs pompiers. Après le défilé moteur, place au défilé à pied qui marque la dernière de la célébration avec le détachement Prytanée militaire de Saint-Louis. Ils seront suivis de l'école militaire de Santé, de l'école des officiers de la gendarmerie, du détachement de la légion de la gendarmerie d'intervention, détachement de la gendarmerie territoriale, détachement bataillon des parachutistes, des forces spéciales, détachement de l'Armée de mer, l'Armée de l'air, la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, détachement de l'administration pénitentiaire, détachement des Douanes, détachement eaux et forêts, chasse et conservation des sols, service national d'hygiène. L'escadron monté (chevaux) de la gendarmerie est le dernier à défiler. Le commandant de la zone militaire de Dakar de présenter au président Sall ce qui a été fait. 



Vendredi 4 Avril 2014 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter