Délestages, cherté de la vie, l’emploi des jeunes, la grogne des étudiants, le réveil de l’opposition...ces bombes à retardement qui menacent le président Sall

Le fauteuil présidentiel repose sur de la dynamique. Entre la reprise des délestages, la cherté de la vie, les grèves à l’université, l’opposition, Parti Démocratique Sénégalais (PDS), en tête, qui montre ses crocs, les inondations qui pointent à l'horizon…bref tous les ingrédients qui avaient fait sauté l’ancien président Wade sont réunis et menacent l’actuel chef de l’Etat, Macky Sall qui doit agir s’il ne veut pas sauter aussi.



Délestages, cherté de la vie, l’emploi des jeunes, la grogne des étudiants, le réveil de l’opposition...ces bombes à retardement qui menacent le président Sall

Pas plus tard que mardi dernier, la place de l’Obélisque avait renoué avec la contestation qui avait jalonné le fin de règne du président sortant Wade. En effet, pour riposter contre la détention de Karim Wade et la cherté de la vie, les libéraux ont réussi le pari de la mobilisation. Une mobilisation qui montre le «degré de mécontentement des populations», révèlent des sources proches des renseignements généraux. Ces mêmes services du ministère de l’intérieur qui sont «les yeux et les oreilles» de l’Exécutif qui ont tâté le pouls des Sénégalais et prévenu du danger qui plane.
 
En effet, selon eux, la reprise des sempiternelles délestages que les populations ne vont pas endurer en silence associée à ce  réveil de l’opposition, en plus de la très sensible question de hausse des prix de denrées de première nécessité, la grogne des étudiants, les pénuries répétitives du gaz, l’emploi des jeunes et la fameuse question des inondations qui pointent à l'horizon, entre autre problèmes, constituent un véritable cocktail Molotov qui risque de faire mal et très mal même au président Macky Sall qui vient juste de fêter sa première année au pouvoir, le 25 mars dernier, livre le journal, «L’Observateur».
 


Jeudi 25 Avril 2013 - 11:30




1.Posté par someone le 25/04/2013 16:18
les delestages c'est masculin pluriel et fin c'est feminin, come on, yow itam !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter