Déluge à Sédhiou et Matam, paysans et populations inquiets



Déluge à Sédhiou et Matam, paysans et populations inquiets

L’hivernage en phase de généralisation sur le territoire national. Après Tambacounda, Kolda, c’est au tour de Sédhiou d’être arrosée. La région a enregistré sa première pluie. Contrairement aux deux localités qui ont été à peine arrosées, les nombreuses flaques d’eau dans les rues de la ville et les branches des arbres brisées par le vent témoignent de la puissance de l’orage qui s’est abattu sur le sol de Sédhiou.
Marquant le démarrage de la campagne agricole 2014 dans ladite région, le contexte n’est toutefois pas favorable aux paysans qui assurent n’avoir pas encore reçu de semences encore moins d’intrants agricoles. D’où l’inquiétude du monde rural hanté par le syndrome de la mise en place des moyens de productions constaté lors de la précédente campagne. Alors que les cours ont été perturbés dans la grande majorité des collèges et lycées de proximité transformés en abri provisoires. Pis, selon le correspondant de la Rfm, il a suffit d’une seule averse pour provoquer une longue coupure d’électricité et une perturbation du réseau de télécommunications.


Même cas de figure à Matam où après la première pluie de l’hivernage 2014, les populations dénoncent pour leur part, le non respect des travaux pré-hivernaux dans le cadre desquels près d’un an après le passage du ministre Khadim Diop en charge de la question des inondations, rien a encore été entrepris pour matérialiser ces engagements sur la digue de protection pour sécuriser la ville de Matam, la seconde phase d’assainissement de quartier de Gourel Serigne,…


Mercredi 21 Mai 2014 - 16:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter