Demande d’annulation de procédure : la Chambre d’accusation déboute Oumar Sarr

La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar, s’est opposée à la demande d’annulation de procédure introduite par les avocats du député libéral et maire de Dagana, Oumar Sarr. Avec ce refus de la Chambre d’accusation, le Doyen des juges va poursuivre l’instruction ouverte en décembre dernier contre le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (PDS) pour diffusion de fausses nouvelles et faux et usage de faux. La Chambre d’accusation s’est prononcée hier sur cette affaire.



Les poursuites pour diffusion de fausses nouvelles et faux et usage de face se poursuivent contre le maire de Dagana, par ailleurs coordonnateur du Pds. Des charges qui continuent de peser  sur  lui,  car la chambre d’accusation a rejeté la demande d’annulation de procédure  introduite par  ses  avocats.  Ainsi  la chambre accède à la demande du parquet général qui avait souhaité que la requête des avocats de Oumar Sarr soit rejetée parce que s'agissant d’une affaire de flagrants délits. Il a été suivi par ses collègues qui ont estimé que la demande de main-levée est sans objet puisque que  Oumar Sarr est en liberté provisoire.

Des  poursuites que ses avocats jugent illégales les poursuites du fait que leur client est un député et au moment du déclenchement des poursuites, l’Assemblée nationale était en session. C’est pourquoi, ils ont introduit une requête pour violation du règlement régissant l’immunité parlementaire.

Pour rappel Oumar  Sarr est poursuivi à cause d’un communiqué qu’il a signé sur l’affaire Lamine Diack. Le communiqué est relatif au scandale de la corruption à l’IAAF et le coordonnateur du PDS soutenait que Macky Sall a battu campagne en 2012 avec de l’argent sale du dopage.
 
 

Khadim FALL

Vendredi 25 Mars 2016 - 08:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter