Demande de fonds de campagne : Wade en colère se défoule sur les députés libéraux

En cette période de campagne électorale pour le second tour du scrutin, la liberté de langage d’Abdoulaye Wade n’épargne personne. Même ses partisans prennent leur dose. Lundi dernier, la délégation de députés de la majorité venue solliciter une rallonge de fonds de campagne s’est heurtée à une humeur ardente de leur secrétaire général qui leur a refusés l’argent.



Demande de fonds de campagne : Wade en colère se défoule sur les députés libéraux
 
Le comportement des responsables libéraux à quelques encablures du deuxième tour de la présidentielle ne semble pas enchanter Me Abdoulaye Wade. En effet, pour lui assurer une victoire au soir du 25 mars, les députés venus demander une rallonge de fonds ont été traités de tous les noms d’oiseau par Me Wade. « Arrêtez ! C’est faux ! La seule chose à laquelle je crois c’est votre état-civil. Vos noms et prénoms. C’est tout ! Et là encore, il a fallu que je tienne entre mes mains vos extraits de naissance ou cartes nationales d’identité », s’est rebellé le pape du Sopi.
 
Le candidat des FAL 2012 pour qui, ses visiteurs considèrent « le palais comme une foire » a rappelé à bon nombre d’entre eux leur passé. « J’ai pourtant sorti la plupart d’entre vous du néant pour en faire des ministres, députés et autres élus. Aujourd’hui vous dormez tous sur vos lauriers alors que le parti est presque dans la tourmente », tonne-t-il dans les colonnes du journal « L’observateur » avant de flinguer « où êtes-vous pendant que je me démène à travers tout le territoire ? ».
 
Dans cette audience presque transformée en règlement de compte, Abdoulaye Wade rappelle aux libéraux leur rôle qui est de mobiliser et de faire voter les militants et sympathisants. « Ce n’est pas trop vous demander, nom de Dieu ! Si vous aviez déployé la même énergie que lorsqu’il s’agit de répartir des fonds de campagne, on en serait pas à 34% au premier tour », a-t-il pesté.


Jeudi 22 Mars 2012 - 12:26




1.Posté par wade le 23/03/2012 10:33
Ces fonds de campagne qui sont allés directement dans leurs poches, d'où leur motivation à les obtenir et les détourner, avant d'être balayé le 25 mars

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter