Démarrage campagne à Grand-Yoff : Youssou Ndour s’explique



Démarrage campagne à Grand-Yoff : Youssou Ndour s’explique
En tournée européenne, le ministre-conseiller a profité d’une pause de trois (3) jours pour venir soutenir Benno Bokk Yakaar (BBY) dans la campagne électorale qu’elle mène depuis dimanche. « En plus d’être membre de la coalition présidentielle, un contrat me lie aux Sénégalais et cela date de très longtemps », relève-t-il en insistant sur les réalisations du chef de l’Etat.

« Tout le monde peut convenir avec moi que Macky Sall a énormément fait pour le Sénégal, même s’il reste à faire. Les actes que le Chef de l’Etat pose sont au bénéfice exclusif des populations. Ce qu’il fait est rassurant. C’est ce qui explique la nécessité de lui donner une majorité à l’Assemblée nationale pour qu’il continue le travail entamé », souligne Youssou Ndour qui nie toute tentative de contrer Me Abdoulaye Wade du PDS (Parti Démocratique Sénégalais).

«Je rappelle que 2012 est derrière nous. Je suis là pour faire des propositions, pour montrer ce que Macky Sall est en train de faire… Je suis très heureux de la venue de Me Wade, cela montre la viatlité de notre démocratie… ».

Revenant le choix de démarrer la campagne à Grand-Yoff, il soutient qu’ «il n’y aucune tentative d’humiliation. Quand on est en campagne électorale, on cible les zones où on est fort et là où on peut convaincre les électeurs. Et, tout le monde sait qu’à Grand-Yoff, nous devons convaincre les populations avec des propositions. C’est une priorité dans le maillage de la capitale. C’était le vœu d’une coordination et tous les responsables y ont participé. On a identifié des problèmes qui vont être diagnostiqués et des solutions seront apportées… ».

Sur les affrontements survenus hier, Youssou Ndour est formel dans un entretien accordé à « l’Observateur »: «C’est la forte mobilisation exceptionnelle qu’ (ils ont) réussie qui a fait peur ». 


Samedi 15 Juillet 2017 - 12:52




1.Posté par mayday le 15/07/2017 15:10
Le beno aux abois a voulu le sacrifié mais heureusement qu'il garde sa lucidité. Avoir la prétention de contrer Wade c'est comme disait l'autre , c'est avaler une noix de coco , en faisant confiance à son an.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter