Demba Moussa Dembélé Président ARCADE : «Il y a plus de continuité que de rupture dans les 4 ans de Macky Sall»



Demba Moussa Dembélé Président ARCADE : «Il y a plus de continuité que de rupture dans les 4 ans de Macky Sall»
L’économiste et président de l’Africaine de recherche et de coopération pour un développement endogène (ARCADE) fait «le bilan économique et social du Président Macky Sall après quatre ans de pouvoir, et selon lui, il y a eu plus de continuité que de rupture dans les politiques macroéconomiques dans la politique du président Sall », déclare Demba Moussa Dembélé.
M. Demba Moussa Dembelé s’exprimait lors des « Samedi de l’économie » de ce mois de mars organisés par la fondation Rosa Luxemburg et ARCADE.
A en croire  M. Dembelé, le manque de rupture est surtout perceptible dans les relations du Sénégal avec fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. « Les politiques économiques du Sénégal sont  largement influencées par les prescriptions du FMI et de la Banque mondiale »  », affirme M.Dembelé. Il ajoute qu’il y a « une importance démesurée accordée au Doing business par le gouvernement alors que le Doing business prône le dumping fiscal et social comme les exonérations fiscales, de faibles taux d’imposition pour le capital » selon le site d'information économique lejecos.com.
Toutefois, l’économiste a tenu à saluer, la mise en place de quelques structures de financement comme le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), la Banque nationale de développement économique (BNDE) ou du Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS). Il a aussi souligné l’implication de l’Etat dans plusieurs entreprises en difficultés comme la SUNEOR  ou Transrail.

Sur le plan industriel, M. Dembelé déplore, le manque de vision en la matière mais aussi l’absence de soutien du gouvernement au secteur privé national.
Revenant sur la campagne agricole, M. Dembelé estime que « la campagne agricole ne semble pas tenir toutes ses promesses car les chiffres donnés par le gouvernement avec une production de 1.126.000 tonnes d’arachides sont contestés par les travailleurs qui parlent de 300.000 tonnes ».

Dans la même lancée, Mme Henriette Faye assistante de recherche à ARCADE a soutenu que « la politique sociale du président Sall est marquée par le lancement de quelques initiatives. C’est le cas, avance-t-elle, des bourses de sécurité familiale avec 30 milliards FCFA octroyés ou de la couverture de maladie universelle en 2013 avec pour objectif d’atteindre 70% en 2019 ». Par contre, elle estime que les résultats sont mitigés concernant la baisse des loyers. « Le bilan est faible pour ce qui est de la traque des biens mal acquis », avance encore Mme Faye.

Elle relève ainsi « que beaucoup d’efforts et d’initiatives ont été consentis par le gouvernement dans le domaine de l’emploi, mais le sous-emploi demeure encore préoccupant », a-t-elle conclut. 

Khadim FALL

Lundi 7 Mars 2016 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter