Démolition des maisons de la Cité Tobago : Les vrais raisons et Témoignage poignant d’une victime



Démolition des maisons de la Cité Tobago : Les vrais raisons et Témoignage poignant d’une victime
On en sait un plus sur les vraies raisons de la démolition des villas de la cité Tobago. Contrairement aux raisons sécuritaires avancées par les autorités, la réalité est toute autre. En fait, les victimes font les frais d'une dispute familiale entre Marième Faye Sall et son frère Iba Faye qui avait fait dernièrement des déclarations incendiaires sur le régime de Macky Sall. Sidérée par les propos de son frère dont voici les copies des articles, la Première dame a voulu se venger de son frère qui d'après les témoignages de certains membres de la famille, était incontrôlable. Mais pour punir Iba Faye qui était propriétaire d'un R+2 à la défunte cité Tobago, le Président de la République est influencé à réduire en poussière quelque 400 maisons pour atteindre sa cible qui porte le nom de son dernier enfant.

 

Ibrahima Faye, frère de la Première Dame: «Nous sommes au total 22 frères et sœurs (…) Notre famille est stigmatisée»

Il n’est pas connu du grand public comme Mansour ou Adama qui se sont engagés en politique aux côtés de leur beau-frère. Ibrahima Faye, puisque c’est de lui qu’il s’agit, sort de l’ombre et parle de l’actualité politique du pays. 

Dans un entretien au quotidien L’Observateur, ce week-end, il revient sur ses relations avec le chef de l’Etat Macky Sall, son épouse mais aussi ses frères et sœurs, dont la Première Dame, Marième Faye. «Nous sommes au total 22 frères et sœurs, utérins et/ou de même père. Nous sommes des citoyens ordinaires. Qui vivions comme le commun des Sénégalais, faisant face au quotidien, et avec des préoccupations, des joies et des peines».

Dans la famille, dit-il, «il y a des fonctionnaires, des politiques, des chauffeurs, des artisans, et des … chômeurs. Il y a également des entrepreneurs, j’en suis un. Ceux qui comme moi, ont décidé d’entreprendre, sont quelque peu pénalisés, parce que frère de l’épouse du président de la République», dénonce celui qui informe être «un bachelier technique, qui a étudié les sciences et techniques industrielles à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, à la fin des années 80».
Ibrahima qui déclare être titulaire d’un Mba en finance, n'en est pas moins un businessman qui développe ses affaires: «je continue à suivre des formations ici ou à l’étranger, j’ai commencé à développer mes affaires depuis 24 ans, en 1991, par ailleurs suis manager-développer».

Enfin, Ibrahima Faye de rejeter en bloc des informations sur l'omniprésence de la famille présidentielle dans la sphère du pouvoir, et les faveurs qui leur seraient accordées. «Notre famille est stigmatisée depuis que Macky Sall est devenu président de la République, et cela est un problème. J’aurais aimé savoir sur quoi on se fonde pour avancer ces choses. Ces affirmations ne reposent sur rien et il n’y a aucun fait avéré qui les soutient», regrette-t-il. Non sans démentir au passage, une  rumeur selon laquelle sa sœur cadette, qui vit en France avec son mari, a été «bombardée» ministre-conseiller, alors qu’il n’en est rien».

«Cette situation nous porte préjudice beaucoup plus qu’elle ne nous rend  service», conclut Ibrahima Faye.

 


Dimanche 16 Août 2015 - 09:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter