Départ d'Aminata Touré du Gouvernement : Sa base menace de rejoindre Khalifa Sall

Tous ceux qui se sont investis pour la conquête de la mairie et qui ont marqué leur présence à la conférence de presse pour soutenir le chef du gouvernement, suite à la menace de lui faire payer les résultats de Grand-Yoff, menacent à leur tour de donner leurs voix à Khalifa Sall, si ce dernier se présente à la Présidentielle de 2017.



Face à la presse hier, jeudi les membres de la coalition qui a été mis en place par Mimi Touré pour aller à l’assaut de Khalifa Sall, affirment qu’ils n’accepteront jamais que Mimi Touré soit l’agneau du sacrifice. Cheikh Ndiaye qui a animé la conférence  de presse estime que Mimi Touré n’est en rien responsable. N’eut  été son apport personnel à Grand-Yoff, les résultats « allaient être plus catastrophiques ». « Son apport a été plus que considérable. Au lieu de prendre des sanctions à son encontre, le président de la République  devait plutôt l’encourager, la féliciter… », a martelé Cheikh Ndiaye.      

   
Selon Le « L’As », ils estiment que le départ de leur mentor, suite la débâcle de l'Apr aux élections du 29 juin à Grand Yoff, pourrait avoir des incidences négatives sur les objectifs de ce dernier en 2017. Autrement dit, Macky Sall peut ne pas rempiler. Cheikh Ndiaye, porte-parole de Bby à Grand-Yoff, est d’avis qu’Aminata Touré ne doit pas payer les pots cassés. "Le Président ne doit pas écouter ceux qui veulent faire porter le chapeau à Mimi Touré. Il devrait plutôt l’aider à se projeter sur de prochaines échéances. Il doit se concentrer sur Grand Yoff et savoir que s’il veut récupérer Dakar, il faut nécessairement passer par cette commune", a déclaré M. Ndiaye. 


Vendredi 4 Juillet 2014 - 11:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter