Dépenses extrabudgétaires: Abdoulaye Diop blanchit le Ministère de l’intérieur



Dépenses extrabudgétaires: Abdoulaye Diop blanchit le Ministère de l’intérieur
Le rapport d’audit du 14 juillet 2009 qui a épinglé une dizaine de Ministères ainsi que la Présidence de la République continue de faire des vagues. Le Ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop a tenu à faire savoir qu’il y a «certaines dépenses extrabudgétaires qui sont compréhensibles». Il a donné l’exemple du Ministère de l’Intérieur qui, dit-il, «à un certain moment n’avait pas de crédit, et qui a continué à commander des cartes nationales d’identité». Le Ministre de l’Economie est convaincu que «la faute serait de ne pas en commander vu la sensibilité même de ce dossier». Abdoulaye Diop de reconnaître que «d’autres dépenses extrabudgétaires sont peut être injustifiées".

Revenant sur la décode(défalcation) de 50%, il a confié que «ce sont des dépenses budgétaires donc elles n’obéissent pas à la loi ou aux règlements, il n’y a pas de crédit donc elles n’obéissent pas à la loi des finances qui est une loi donc c’est en violation de la loi des finances. Elles n’obéissent pas au code des marchés». Parce que, pour lui, un entrepreneur ou un fournisseur qui vient et se voit proposer un travail, qui fournit ce travail en dehors des règles de concurrence édictées par le code des marchés, est quand même fautif parce qu’il n’y a pas de concurrence.

Le Ministre est d’avis que «le secteur privé a participé à l’élaboration du code des marchés, il connaît les règles de concurrence qui existent dans le code des marchés. Si un membre du secteur privé accepte, en dehors de ces règles, de faire un travail donné ou de donner des fournitures données, il se met en marge du code des marchés. On ne peut pas ne pas le sanctionner parce qu’il n’a pas le papier normal, c'est-à-dire le bon d’engagement qui atteste que la dépense est dans le budget».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mardi 19 Octobre 2010 - 16:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter