Depuis Rebeuss, Karim Wade se lâche sur le président Sall à qui il prédit le pire

Karim Wade, le plus célèbre détenu du Sénégal, incarcéré pour présomption d’enrichissement illicite à la Maison D’arrêt et de Correction (MAC) de Reubess parle. Hier comme tous les lundis, il a reçu des visiteurs, mais son comportement à surpris plus d’un. Tantôt philosophe tantôt emprunté des citations à Abraham Lincoln, ancien président des Etats-Unis, l’ex ministre d’Etat a fait des prévisions politiques peu rassurantes à l’égard de Macky Sall.



Depuis Rebeuss, Karim Wade se lâche sur le président Sall à qui il prédit le pire
Le fils de Wade  qui depuis sa cellule envoie des missiles à  son « bourreau » le président Macky Sall a fait hier des déclarations sur l’avenir politique du président Sall.

En effet, Karim en appréciant la rupture entre Benno Book Yakaar (BBY)  et Rewmi de Idrissa Seck  a déclaré que : « Tous ceux qui s’étaient alliés à Macky Sall pour l’intérêt du Sénégal vont aujourd’hui, demain ou après demain, le lâcher parce qu’il n’est point préoccupé par les souffrances des Sénégalais ».

Convaincu que Macky Sall ignore toujours ceux qui sont avec lui pour leurs propres intérêt, Karim dit rendre grâce à Dieu car se : « de jour en jour la vérité jaillit. La force peut quelque fois chasser la vérité, mais elle finit toujours par revenir au galop. Il est heureux de constater que ceux-là qui m’accusaient de voleur de milliers de milliards de francs Cfa soient obligés de violer de manière ostentatoire, la loi pour pouvoir donner sens à leurs accusations ».

Karim Wade assuré que "les vagues de la  vérité vont écrouler le château de mensonges", aborde le manteau du philosophe pour lâcher qu’ « Il n’y a que deux justices : la justice divine et celle des hommes rendue par les tribunaux. Et dans aucun de ces cas, mes accusateurs ne peuvent avoir la vérité. Par contre, un roi peut user de la force pour embastiller  quelqu’un. Mais dans ce cas de figure, il faut le laisser avec le bon Dieu qui est l’incarnation de la force suprême » ajoute Wade-fils qui conclut par une  pensée d’Abraham Lincoln: « On peut tromper une partie du peuple tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ». Cette vérité dit il est valable par tout, mais elle l’est d’avantage au Sénégal ou «les gens sont d’une maturité qui leurs permet de distinguer le vrai du faux, la vérité du mensonge ». 

Lamba Ka

Mardi 17 Septembre 2013 - 11:50




1.Posté par Daour KONATE le 17/09/2013 13:56
Karim peut s'assayer à la philosophie, voire aux prévisions politiques. Mais évoquer - avec, peut-être, l'intention d'invoquer - la Justice divine n'est certainement pas la chose la plus intelligente qu'il devait faire. Car c'est Dieu seul qui connaît la vérité véritable. Karim a raison en disant que Macky peut tromper le peuple (ou une partie). Mais Karim lui-même ne peut-il tomper le peuple (ou une partue) ? Si l'on décide de suivre la Voie de Dieu, alors il faut dire la vérité, y compris si cette vérité doit servir contre soi-même !!! Sinon, il vaut mieux se taire, et surtout, ne pas se poser en donneur de leçons ou autre prédicateur ?!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter