Dernière minute Abdoulaye Baldé sur les traces de Karim ? Il sera mis en demeure lundi prochain

De l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI) qu’il gérait ensemble, Karim Wade et Abdoulaye Baldé risquent de se retrouver ensemble à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. Le cas de l’ex-ministre sous le règne de son père soldé et son procès fixé au 31 juillet prochain, place à l’ancien responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et ministre des Mines non moins leader de l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) en lice pour les prochaines locales du 29 juin. Abdoulaye Baldé est en effet la cible du Procureur spécial, Alioune Ndao près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite. Mis en demeure ce lundi, le maire sortant de Ziguinchor et candidat à sa propre succession devra justifier la somme d’un milliard de F CFA sinon…



Jusque là frappé de l’interdiction de sortie du territoire dans le cadre de la traque des biens mal acquis contre les dignitaires de l’ancien régime libéral, les choses se corsent pour Abdoulaye Baldé qui sera mis en demeure. L’actuel maire de Ziguinchor devra justifier la somme d’1.400.000.000 F CFA dans son compte en banque. Et ce sera pas plus tard que ce lundi que la CREI entrera en action pour un nouveau feuilleton du recouvrement des deniers publics de mise sous le régime Sall. Le Procureur spécial, Alioune Ndao va lui demander de justifier ladite somme.


Le leader de l’UCS en pleine campagne électorale en vue des locales du 29 juin prochain, ses proches de réagir et de parler selon la Rfm, de relevés bancaires cumulés en douze (12) ans entre 2000 et 2012, le temps du règne d’Abdoulaye Wade au pouvoir avant la chute du 25 mars d’il y a deux (2) ans donc.


Mardi 17 Juin 2014 - 14:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter