Dernière minute - Désaccords sur l'itinéraire: l'arrêté de Me Ousmane Ngom menace la marche de l'opposition

Convoqués ce matin par le préfet pour les besoins de leur marche prévue demain, les leaders de Manko Wattù Senegaal se sont vus proposer un autre itinéraire. Ce qu’ils ont catégoriquement rejetés, préférant maintenir le circuit qu’ils avaient déjà défini.



«Nous avons rejeté cet arrêté puisque cet arrêté-là est totalement en porte-à-faux avec nos droits constitutionnels et c’est la raison pour laquelle nous rejetons cet arrêté irrégulier de Me Ousmane Ngom de 2011 ». Ces propos viennent d’être tenus par Malick Gackou devant la préfecture de Dakar où les leaders du Front pour la Défense du Sénégal (FDS)/ Mankoo Watù Senegaal s’étaient rendus pour les besoins de leur marche de demain. 

Cet arrêté brandi par l'autorité administrative de Dakar sonne comme une violation de leur droits constitutionnel, tonnent le coordonnateur de Mankoo Wattù Senegaal qui réaffirme leur détermination à marcher en suivant le circuit qu'ils ont choisi, à savoir : rassemblement à 15 heures à la Place Doudou Ndiaye Rose, devant la Rts pour suivre les Avenues Malick Sy, Blaise Diagne,  Jean Jaurès et pour terminer à la Place Washington devant le ministère de l’Intérieur.

Cet arrêté dont a fait référence le préfet de Dakar a été pris le 20 juin 2011 par Me Ousmane Ngom, à l'époque ministre de l'Intérieur, qui interdisait tout rassemblement aux alentours de la Grande Mosquée et du Centre-ville.
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 13 Octobre 2016 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter