Dernière minute : Farba Ngom se livre au commissariat de Matam

C'est clair. La machine judiciaire se met en branle contre Farba Ngom. Et le procureur près du Tribunal régional de Matam ne recule pas. Attendu ce jeudi, le député et moins "griot du président Sall" a été entendu. C'est tôt ce mercredi que Farba Ngom a fait son entrée à Matam pour prendre la direction du commissariat urbain de Matam. Il s'est expliqué sur les affrontements du dimanche 2 février dernier lors desquels, il n'a pas manqué de brandir une arme à feu jusqu'à faire des tirs de sommations dans l'air. Auditionné durant deux (2) tours d'horloge, Farba Ngom menace toutefois "les opposants et personnes mal intentionnées" qui tenteraient, rage-t-il, "de se servir de sa personne pour atteindre son mentor, Macky Sall".



En effet, au sortir de son audition, le responsable de l’APR ne manque pas de faire cette déclaration. Il n’accepte pas que des opposants ou des personnes mal intentionnées puissent se servir de sa personne pour accéder au président Macky Sall ». « Je suis respectueux de la justice sénégalaise. Je n’entends pas laisser quiconque affirmer le contraire. Je suis obligé de répondre à la convocation d’un commissaire central ou d’un commandant de brigade ou d’un Procureur de la République ». Ce qu’il y a précise, Farba Ngom sur les ondes de la Rfm, c’est qu’il n’a pas reçu la convocation du Procureur en main.


« Le jour du Ziarra de Thilogne, on s’est parlé au téléphone, je lui est dit que j’avais une réunion de direction, il m’a parlé de la convocation qu’il a envoyée au commandant de gendarmerie. Ensuite, il m’a dit que la convocation est effective dès réception. En ce moment, « je lui ai dit que j’étais même prêt à déférer à la convocation dans la nuit pour les besoins de l’enquête ».


Revenant sur son audition, le représentant du peuple d’assurer  qu’on a lui posé des questions auxquelles,  il a tout simplement répondues. Pour Farba Ngom qui dit qu’il laissera la justice faire son travail, « force restera à la loi ». Il était en compagnie de son garde du corps. 


Mercredi 12 Mars 2014 - 13:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter