Dernière minute: Relaxe pure et simple des 22 étudiants pour bénéfice du doute

L’information vient de tomber. Le juge ne suit pas le réquisitoire du procureur qui condamnait à trois (3) mois les 22 étudiants. Ces derniers viennent de bénéficier d’une relaxe pure et simple. Signe de décrispation de la tension universitaire, car les étudiants qui se sont déplacés en nombre important au Palais de justice ces deux derniers jours, se voulaient clair. Ils exigeaient la libération immédiate de leurs camarades faute de quoi ils allaient passer à la vitesse supérieure dans le cadre des violences universitaires.



Dernière minute: Relaxe pure et simple des 22 étudiants pour bénéfice du doute
Le juge vient de les libérer. Ceci, 24 heures seulement après l’appel de la tutelle, Marie Teuw Niane qui invitait les étudiants à réintégrer leurs places : les amphithéâtres. D’autant plus, disait le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis dimanche dernier que l’Etat était prêt à retirer les forces des campus pourvu seulement que les étudiants reprennent mais qu’aucune menace ne soit notée au bout d’une semaine.


Les bourses en train d’être payées, les 22 libérés, le seul point de désaccord entre les étudiants et l’Etat demeure le « master pour tous ». Sur ce point Marie Teuw Niane se veut clair et précis : « Ce n’est pas possible et cela n’existe dans aucun pays du monde». Le juge des flagrants délits a invoqué le bénéfice du doute pour libérer les poursuivis. 

Lamba Ka

Mercredi 28 Mai 2014 - 13:16




1.Posté par helenaicha. le 28/05/2014 13:46
am nguenn chance.

2.Posté par fall le 28/05/2014 15:05

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter