Dernière minute: Youssou Touré quitte Macky Sall et l'APR - les raisons (mise à jour)

Youssou Touré vient de démissionner de l'Alliance pour la République (APR) et par conséquent tous les postes obtenus en tant que responsable de premier plan de cette formation politique au pouvoir. Il l'a fait savoir il y a quelques instants. Le Secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation et très proche du président Macky Sall jusqu'à une période récente est en train de mener une conférence de presse pour s'expliquer sur les raisons qui sont très sérieuses. Ce poste pour lui n'était qu'une potiche parce qu'il n'avait aucun moyen pour mener à bien sa mission. Il n'avait que 15 millions de budget qu'on lui a alloué il n'y a pas longtemps.



Le président de l'Alliance pour la République, Macky Sall vient de perdre un responsable politique et un de ses ardents défenseurs. En effet, Youssou Touré le patron de la structure qui regroupent les enseignants de l'APR, par ailleurs, Secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation et aux langues nationales a confié à PressAfrik qu'il met fin à son compagnonnage avec le président de la République. En plus des bisbilles et querelles fratricides au sein de l'APR, Youssou Touré dénonçait ses conditions de travail. Il s'en est ouvert à maintes reprises au chef de l'Etat. Dernièrement, le président a demandé une meilleure revalorisation de ses Secrétaires d'Etat. Ainsi, un budget de 15 millions a été mis à sa disposition.

Cette décision de Youssou Touré intervient au moment où personne ne s'y attendait. Elle est surprenante parce que le tonitruant syndicaliste et leader de l'Organisation des instituteurs du Sénégal (OIS) a laissé éclaté sa colère. "Je suis persécuté alors que je mets toute mon énergie à défendre le président et le parti". 

Cette démission, le secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation l'avait pourtant annoncé même si personne ne l'avait cru en janvier. Il est excédé par les attaques et critiques acerbes dont-il est victime. Des quolibets et volées de bois vert qu'il reçoit manifestement de ses frères de parti notamment des membres du Réseau des enseignants de l'APR. Ce qui fait le plus mal à Youssou Touré c'est que ces attaques ont perduré et se sont intensifiées sans une intervention ou un soutien de son leader et désormais ex-compagnon. 

Youssou Touré avait déclaré le 10 janvier dernier "Je ne reculerai pas, je présenterai incessamment ma démission au président de l'APR et personne ne m'en empêchera". 

Cette démission risque de créer un malaise au sein de la majorité présidentielle qui actuellement est en ordre de bataille et sonne la mobilisation à tous les niveaux pour la victoire du "Oui" lors du référendum du 20 mars prochain. 
 

 



Mardi 1 Mars 2016 - 19:05




1.Posté par Leuk le 01/03/2016 20:08
C'est la Démission d'un Ministre de la République, hein !
Ce n'est donc pas chose banale et anodine !

Et voilà qui devrait inspirer Son Excellence dans le but de Respecter son Engagement Solennel Internationalisé de Réduire Son Mandat de 7 à 5 ans. Il le ferait pour ne pas outrepasser l'avis-décision du Conseil Constitutionnel et conformément à la Constitution du Sénégal en ses Articles 39, 40 et 41. Alors il resterait au Palais (avec ses clics et clacs surtout coté afro-mystique. Lol ) jusqu'à l'entrée en fonction de son successeur si ce n'est lui.

Hélas! La Démission n'est pas de nos Coutumes Sénégalais. Ah! si Macky avait démissionné de l'Assemblée et ça lui a bien souri. Isn't it?

2.Posté par diaye le 01/03/2016 22:46 (depuis mobile)
C bien mais il va revenir parce que il n y croie pas c du theatre lesmediocres ne demissionne jamais

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter