Dernière minute: les étudiants ont quitté Ziguinchor, ils rallient le palais



Les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor ont mis leur menace à exécution. Ce sont vers les coups de 08h30 que la marche s’est mise en branle. La destination n’est autre que le Palais de la République. Joint par Pressafrik.com, Ousseynou Sène confirme. Et le constat est là selon l’étudiant : «Depuis le 23 mars, nous sommes en mouvement », sert ce dernier. Les revendications ont pour nom l’autonomie de l’université qui est le point focal même dudit mouvement en plus de la livraison des chantiers qui tardent à se faire. L’étudiant de préciser que la question des bourses étant règlée.
 
C’est une trentaine d’étudiants qui ont quitté la capitale du Sud ce lundi matin. Si on nous appelle en cours de route, on n’est prêt à négocier. L’objectif de la marche est d’obliger le chef de l’Etat qui fait la sourde oreille, à les écouter. Le ministre Mary Teuw Niane ne considère pas l’université de Ziguinchor. Ousseynou Sène qui parle d’ «un bâtiment pédagogique sans tables,… », de dire que la tutelle leur impose à chaque fois ses décisions. Menaçant d’aller jusqu’au point ultime, ils n’excluent pas de décréter une année blanche pour l’université. 


Lundi 18 Mai 2015 - 10:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter