Des Sénégalais dont une femme enceinte meurent sur les côtes libyennes, horizon sans frontières convoque une conférence sur l’émigration




 
L’annonce est faite par le président d’horizon sans frontières qui donne la terrible nouvelle : « Il y a un bateau qui a chaviré aux larges des côtes libyennes et il y a eu encore d’autres morts en méditerranée. Encore une fois, l’Afrique est devenue ce continent qui tue ces enfants dès l’accouchement. Alors nous avons estimé qu’il faut tirer la sonnette d’alarme pour décliner des solutions au plus vite pour éradiquer le phénomène qu’est l’émigration clandestine ».
 
En ce qui concerne le chavirement du bateau, le nombre de morts n’est pas encore connu dans le mesure où précise Babacar Seye sur les ondes de la Rfm,  «le nombre n’a pas été estimé, les autorités libyennes ont tout simplement parlé d’africains dont des Sénégalais ». Mais constat le président d’horizon sans frontières, « dans la plupart des cas, presque la moitié sont toujours des Sénégalais car le Sénégal est une terre d’émigration car il y a des problèmes dans notre pays.
 
« Ça, il faut avoir le courage de le dire » selon ce dernier qui ne manque pas d’indiquer qu’ « il faudrait le plus rapidement possible convoquer une conférence internationale pour trouver des solutions ». Mais auparavant, regrette-t-il, « il faudrait lutter farouchement contre la pauvreté parce que ces gens sont aujourd’hui vulnérables, désespérés, pour eux mieux vaut entrer même mort dans le paradis européen plutôt que de rester dans l’enfer africain ».


Lundi 12 Mai 2014 - 20:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter