Des bandes armées sévissent en Casamance : 26 vélos 2 motos et 500 000 fcfa emportés

Une attaque à mains armées opérée dans le sud du pays précisément dans la région de Sédhiou. Les malfaiteurs ont emporté de l’argent, de la marchandise et d’autres biens dans la communauté rurale de Gnagha, avant de se replier en terre Bissau Guinéenne.



Une trentaine d’individus lourdement armée a semé la terreur dans la matinée d’hier, mercredi dans la communauté rurale de Gnagha dans le département de Goudomp. Ces hommes armés selon les sources ont fait irruption aux environs de 07 heures entre le village de Sinthou Dembarou et celui de Bantangel dans la communauté rurale de Gnagha.
 
Sur place ils ont opéré des braquages durant deux tours d’horloge. Une action qui leur a permis  d’arracher des mains des fraudeurs sénégalais 26 vélos, 2 motos et une tronçonneuse qui appartenait à un sénégalais originaire du village de kolibantang. Chacun des fraudeurs avait avec lui 20 litres d’huile, et divers autres marchandises. Une importante somme d’argent avoisinant 500 000 F CFA a également été emportée par les assaillants.

Après leur forfait c’est aux environs de 09 heures du matin que la bande armée a décidé de se retirer prenant comme bouclier les commerçants. Ce, jusqu'à la base rebelle de Sinthou Bellel dans la région de Doyo en Guinée Bissau. Les personnes utilisées comme bouclier ont été relâchées et ont rejoint leur domicile dans la journée d’hier. Une situation qui va poser les populations dans une psychose totale, livre la Rfm. 


Jeudi 30 Janvier 2014 - 13:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter