Des débris de l’Airbus A330 au large du Sénégal

Des traces de l’airbus d’air France seraient repérées dans l’espace aérien du Sénégal. L’armée de l’air brésilienne annonce avoir repéré des débris en surface de l’océan Atlantique dans la zone où pourrait avoir disparu l’appareil assurant la liaison Rio de Janeiro-Paris dans la nuit du lundi au mardi.



Le trajet de l'Airbus d'Air France et la supposée zone de l'accident (photo: TFI)
Le trajet de l'Airbus d'Air France et la supposée zone de l'accident (photo: TFI)
Des débris ont été, selon le portail de Europe 1, repérés en surface de l'océan Atlantique dans la zone où pourrait avoir disparu l'Airbus A330. Ces traces ont été observées par l'équipage d'un avion de ligne de la compagnie brésilienne TAM alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien du Sénégal. Le pilote de la TAM dit avoir vu "quelque chose en feu" sur l'océan.

L’information est confirmée par le site d’information de TFI. La chaîne française d’indiquer : «ces traces ont été observées par l'équipage d'un avion de ligne de la compagnie brésilienne TAM alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien du Sénégal. La compagnie aérienne a précisé que son équipage avait vu des "points lumineux" à la surface de l'océan à 1300 km de l'archipel Fernando de Noronha (voir carte ci-dessus)». Et de poursuivre : «L'appareil venait de dépasser ces îles situées à 350 km de la côte brésilienne au moment du dernier contact. Cette découverte a également été mentionnée par le vice-président brésilien, Jose Alencar, qui a précisé que le pilote de la TAM avait vu "quelque chose en feu" sur l'océan».

Cependant, ajoute la même source, le ministre français chargé des transports a tenu à rester prudent dans ces propos. Selon Jean-Louis Borloo, aucune des appareils chargés des recherches dans la supposée zone de disparition du vol AF 447, ne confirment pour l’heure la présence d’« éléments lumineux» à la surface de l’eau, renchérit-t-il.

Le vol AF 447 avait quitté Rio dimanche soir et devait se poser lundi matin à Paris où il n'est jamais arrivé. Il a disparu, avec à son bord 216 passagers et 12 membres d'équipage, à peu près à mi-chemin entre le Brésil et l'Afrique.

Ndèye Maty Diagne

Mardi 2 Juin 2009 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter