Des journalistes veulent accompagner la réforme sur la décentralisation

Le Cercle des communicants en décentralisation (2CD), une association de journalistes intéressés par ce domaine, s’engage à soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre de l'Acte 3 de la décentralisation, en faisant mieux comprendre aux populations cette réforme des collectivités locales, a indiqué son président, Ibrahima Etia.



Des journalistes veulent accompagner la réforme sur la décentralisation
"L’Etat envisage de regrouper les régions en pôles de développement. Ces derniers vont former à leur tour des structures où plusieurs journalistes vont adhérer. Nous envisageons d’outiller les confrères, afin qu’ils comprennent davantage le processus de l’Acte 3 de la décentralisation", a dit Etia. 

Lors d’une visite rendue à Thierno Birahim Fall, le directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (APS), Ibrahima Etia a décliné en présence de certains de ses collaborateurs la feuille de route du 2CD. 

"Il est prévu des ateliers d’échange et d’information pour les acteurs de la communication, mais aussi des foras pour donner la parole aux populations", a-t-il expliqué.

Selon son président, le 2CD a été créé depuis quelques semaines, après le lancement de l’Acte 3 de la décentralisation par le président Macky Sall. Il regroupe une soixantaine de journalistes intéressés par la décentralisation des politiques publiques, a-t-il précisé. 

L'association collabore avec le ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales. 

"L’une des missions du 2CD, c’est d’assister et d’outiller les acteurs des médias, dans le cadre du processus de l’Acte 3 de la décentralisation, pour éviter toute forme de désinformation et de manipulation", a soutenu Ibrahima Etia. 

Il estime que la réforme des collectivités locales n’est pas encore comprise des populations.

Le chargé des questions juridiques du 2CD, Cheikh Ndong, a rappelé la nécessité de financer davantage les collectivités locales, afin qu’elles puissent impulser le développement local.

"La finalité de l’Acte 3 de la décentralisation, c’est d’aboutir à un développement équilibré. Et pour ce faire, il est important d’impliquer les collectivités locales. Nous estimons que les journalistes pourraient apporter quelque chose en termes de partenariat", a-t-il expliqué.

"Les pouvoirs publics sont en train de promouvoir l’Acte 3 de la décentralisation, qui ne peut être réussi qu’avec l’accompagnement des médias. Cela pose de nouveaux enjeux économiques en termes de possibilités et de proximité", a dit à son tour le directeur général de l’APS. 

Thierno Brahim Fall, qui s’est réjoui de la visite du 2CD, a invité les membres de cette association à traiter de "manière profonde" la question de la décentralisation, dans le but de permettre aux populations de connaître le but la réforme des collectivités locales.

Selon lui, une meilleure compréhension de l’Acte 3 de la décentralisation par les populations permettra de "corriger les disparités entre les régions" et d'arriver à "un développement local équilibré". "On parle de développement quand nous avons un bon aménagement du territoire", a-t-il ajouté. 

L’Acte 3 de la décentralisation est une réforme des collectivités locales initiée par le président Macky Sall. Elle sera marquée par la création de plusieurs communes.

En vertu de cette réforme, les départements, qui ont seulement jusqu’ici un simple statut administratif, seront dotés de conseillers élus, au même titre que les communes, les communautés rurales et les régions.

APS

Mercredi 13 Novembre 2013 - 13:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter