Des législatives au Mali marquées par une faible participation, un second tour se profile

Au Mali, la compilation des résulats se poursuit. A certains endroits, le taux de participation, tourne autour de 50%. Au vu des résultats partiels provisoires obtenu auprès des candidats, un second tout sera nécessaire pour l’attribution de la majorité des 147 sièges de députés en compétition.



Des législatives au Mali marquées par une faible participation, un second tour se profile

Le taux de participation varie selon les endroits. Il serait de 21% dans certaines circonscriptions électorales, un peu plus dans d’autres bureaux de vote. Dans l’ensemble ce taux de participation est nettement plus faible que lors de l’élection présidentielle.


Deuxième tour le 15 décembre


Par ailleurs, dans les six communes de Bamako, où quatorze sièges de députés  sont en jeu, aucun candidat n'obtient de siège au premier tour. Il faudra donc un second tour le 15 décembre prochain pour départager les uns et les autres.


A l’intérieur du Mali, dans certaines circonscriptions électorales, des candidats sont déjà considérés comme élus. Ils étaient seuls en lice. C’est le cas à Tessalit et à Bebara, deux localités dans le nord où deux rebelles touaregs étaient candidats.


Dans le Nord toujours, à Ménaka, les habitants ont manifesté leur colère lundi 25 novembre. Ils accusent un des candidats d’avoir massivement fraudé.


Dans l’ensemble, sur le territoire national, on se dirige vers un second tour dans plus de la moitié des circonscriptions, pour départager les candidats finalistes. Le jeu des alliances va beaucoup jouer.


Rfi.fr

Mardi 26 Novembre 2013 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter