Des protestataires saccagent le Congrès libyen

En Libye, deux députés ont été blessés par balle ce dimanche 2 mars en fin de journée lorsque des dizaines de protestataires armés ont envahi les locaux du Congrès général national, la plus haute autorité politique du pays. Les manifestants réclament la dissolution du Congrès dont ils critiquent l'incapacité à rétablir l'ordre.



Le 7 février 2014, des manifestations avaient déjà eu lieu pour protester contre la décision des députés du Congrès général national de prolonger leur mandat, Libye. REUTERS/Ismail Zitouny
Le 7 février 2014, des manifestations avaient déjà eu lieu pour protester contre la décision des députés du Congrès général national de prolonger leur mandat, Libye. REUTERS/Ismail Zitouny

Armés de couteaux et de bâtons, les protestataires qui scandaient « démission, démission » ont envahi et saccagé les locaux du Congrès. Ils ont également blessé plusieurs députés, d'après les déclarations du porte-parole du congrès Omar Hmidan qui n'a pas toutefois confirmé les informations de al-Naaba. Cette chaîne de télévision libyenne croit savoir que deux députés ont été blessés par balles alors qu'ils cherchaient à regagner leur voiture pour fuir l'enceinte du Congrès.

Les manifestants reprochent aux députés leur incapacité à rétablir l'ordre, ils sont également en colère contre les élus depuis leur décision de proroger leur mandat, qui devait expirer début février. Samedi, un groupe avait organisé un sit-in devant le siège du Congrès lorsque des hommes armés les ont dispersés. Ils ont également enlevé des manifestants, ce qui a semble-t-il également conduit au coup de sang de dimanche soir.

Le ministère de la Justice a dénoncé « ces enlèvements de jeunes venus exprimer leur opinion ». Les autorités libyennes peinent à sécuriser le pays, mais aussi leurs propres institutions. Les ministères et le Congrès général sont en effet régulièrement investis par des manifestants.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 3 Mars 2014 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter