Destitution d’Aïda Mbodj : le Pds déclare la guerre au Président Macky Sall.

La destitution de Aïda Mbodj de la tête du Conseil départemental de Bambey entre dans la stratégie du chef de l’Etat, Macky Sall, de déstabiliser le Parti démocratique Sénégalais (Pds). C’est ce qui est sorti du Comité directeur du parti de Me Abdoulaye Wade qui s’est réuni tout à l’heure à la permanence Oumar Lamine Badji. Mais les libéraux ne comptent pas le laisser faire et affirment se lancer dans la bataille.



Destitution d’Aïda Mbodj : le Pds déclare la guerre au Président Macky Sall.
«Le comité directeur considère sans objet et rejette totalement toute tentative tendant à la spolier des responsabilités que le suffrage universel lui a confiées. Il invite les militants et les militantes et tous les citoyens à se tenir prêts pour empêcher cette énième forfaiture», a déclaré Me El Hadj Amadou Sall qui lisait la résolution issue de la rencontre des membres du Cd du Pds.
 
Et cette posture du président Macky Sall, par ailleurs chef de file de l’Alliance pour la république (Apr), entre dans son désir de réaliser une promesse qu’il s’était faite, à savoir anéantir le Pds : «Le chef de l’état, Macky Sall, qui a publiquement promis de régler un compte personnel avec notre parti, ne cesse de manipuler nos institutions, notre justice et notre démocratie pour assouvir son désir irrationnel de vengeance ».ces propos sont de Me Amadou Sall qui lisait la résolution du Pds issue de la tenue de la réunion du Pds», dénonce-t-il.
 
Et l’avocat de poursuivre : «Par une sordide manœuvre, marquée par la haine de notre parti, il tente de détourner le suffrage des citoyens qui ont porté pour la première fois une femme aux hautes responsabilités de présidente de conseil départemental, annihilant ainsi une avancée symbolique de notre démocratie».  
 
Cette lutte, la parlementaire risque d’en subir les conséquences car ayant, soutient Me Sall, toujours refusé de déférer à l’appel lancé par les partisans du chef de l’Alliance pour a république (Apr) à rejoindre leurs rangs.
 
Mais les libéraux ne comptent pas se laisser faire, puisque le Comité  directeur a fait bloc derrière elle, et compte mener le combat.

Ousmane Demba Kane

Mardi 26 Avril 2016 - 21:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter