Destitution de Aïda Mbodj : Le Pds sur le pied de guerre.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) ne compte pas laisser passer, sans réagir, la destitution d’Aïda Mbodj. Et c’est pour bien le faire comprendre que son Coordonnateur national, Oumar Sarr a sorti un communiqué pour appeler ses camarades de parti à manifester leurs courroux envers le pouvoir qu’il accuse d’être derrière cette décision.



Destitution de Aïda Mbodj : Le Pds sur le pied de guerre.
«Le Pds demande à tous les responsables militantes et militants du parti de se mobiliser pour barrer la route à la tyrannie et à un pouvoir qui ne procède que par violence et qui a décidé de transformer notre démocratie en un système de terreur et d’autorité pour masquer son incurie », a pesté Oumar Sarr. Et la raison de sa colère est la destitution de la présidente du Conseil départemental de Bambey, Aïda Mbodj.
 
Cette décision, selon Omar Sarr et ses «frères » entre dans le cadre d’une stratégie du régime du Président Macky Sall de s’attaquer à tous les dirigeants du Pds : «Par conséquent, le Pds condamne avec toute l’énergie requise cet acharnement politique contre ses principaux responsables et apporte son soutien total à Mme Aïssatou Mbodj très engagée et déterminée à mener un combat de légitimité, de dignité et de sauvegarde de nos acquis démocratiques».
 
L’édile de Dagana assure que Mme Mbodj a fait ce qu’elle devait faire car elle a déjà présenté sa démission. A l’en croire, c’est tout le contraire de l’autorité administrative chargée de veiller au respect des lois, car, pense-t-il, si c’était le cas, la parlementaire libérale serait toujours en place.

Ousmane Demba Kane

Lundi 25 Avril 2016 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter