Détention arbitraire de migrants au Gabon : HSF met l'Etat devant ses responsabilités

«Horizon Sans frontières» (Hsf) exige la libération immédiate des ressortissants sénégalais qui sont plus de 70 en détention dans des conditions épouvantables au Gabon. L’organisation dénonce la récurrence des violations des droits des migrants dans le pays d’Omar Bongo qui est devenu une terre de criminalité et de tortures.



Détention arbitraire de migrants au Gabon : HSF met l'Etat devant ses responsabilités
La preuve, selon Hsf, en 1995 plus de 800 migrants subsahariens y ont été expulsés et spoliés de leurs biens. Ces pratiques, à leurs yeux, ne devaient plus exister d’autant plus que les migrants sénégalais ont participé de façon transversale à la construction du Gabon. Aussi, l’organisation de défense des droits des migrants fustige ce qu’elle appelle l’inertie des autorités sénégalaises.


Le président de l’ONG Horizon sans frontière, Babacar Sèye demande au Président Macky Sall de faire, du  sort de ces milliers de Sénégalais qui croupissent pour la plupart injustement dans des prisons étrangères, une priorité.
 
 


Vendredi 24 Juillet 2015 - 14:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter