Détention de chanvre indien: enfoncée par sa copine, Aïda Patra clame son innocence

Déférée au parquet hier, Aïda Patra a été finalement placé sous mandat de dépôt. L’animatrice a été écrouée avec une de ses copines du nom de Marie S. Valéra qui, au cours de son audition, l’aurait enfoncée.



L’animatrice n'est pas au bout de ses peines. En attendant leur procès, Aïda Patra ou Sokhna Aïda Kane à l’état-civil clame son innocence en vain puisqu’elle a été enfoncée par son acolyte au cours de leur audition. Tous les deux ont été arrêtées par la Section opérationnelle de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) dans la soirée du mardi, vers les coups de 22 heures.  Interrogée, Aïda Patra, nous dit-on, n’a pas été prolixe face aux questions des enquêteurs. Toutefois, elle a contesté les faits de détention d’usage de « yamba ».

Selon Enquête, l’animatrice à déclaré aux enquêteurs qu’elle était sur les lieux pour boire  et non pour fumer de « l’herbe qui tue » « Le n’était pas partie dans cette maison pour fumer du chanvre indien. J’y étais juste pour consommer une bouteille de liqueur et rien  d’autre », se serait défendue Aïda Patra. Par ailleurs, l’acolyte de l’animatrice aurait reconnu être une adepte du cannabis. De la drogue qu’elle a l’habitude de se procurer auprès  de trafiquants établis au quartier « Niayes bi » de Ouakam, à raison de 500 F CFA le cornet.  Maria aurait également indiqué aux enquêteurs  que la maison où elles ont été arrêtées est un lieu de vente et de consommation de la drogue. 


Vendredi 13 Novembre 2015 - 08:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter