Détournement d’un milliard aux impôts et domaines: vers de grosses révélations

Suite mais pas fin du vol de timbres fiscaux à la Direction Générale des Impôts et Domaines (DGID) pour un préjudice estimé de plus d’un milliard de F CFA. Dans le lot des neuf (9) personnes interpellées, en plus du gestionnaire des Impôts, figurent le chauffeur du Directeur du Cadastre mais aussi Mbaye Ndiaye, le richissime courtier des Impôts et Domaines. Le premier a voulu se défausser sur d’autres et verser dans le déballage, le troisième a tenté de soudoyer les gendarmes avec pas moins de 18 millions de F CFA. Déférés hier, ils seront édifiés sur leur sort ce lundi. Associations de malfaiteurs, vol en réunion et tentative de corruption au préjudice de la DGID, ce sont là, les faits pour lesquels, ils sont poursuivis. Interrogé, le gestionnaire révèle une grosse information.



Lamine BA, gestionnaire des Impôts et Domaines et ses complices en route vers Rebeuss ? Ils seront fixés sur leur sort ce lundi. Après avoir passé la nuit au commissariat central de Dakar, les neuf (9) poursuivis pour associations de malfaiteurs, vol en réunion portant sur des timbres fiscaux et tentative de corruption au préjudice de la DGID feront face au juge dans deux (2) jours. Ils risquent gros tout de même. La vente parallèle de timbres fiscaux n’est que la partie visible de l’iceberg.


Les pandores activés après la plainte de la remplaçante du ministre de l’Economie et des Finances, Amadou BA, SEynabou Thiam ont mis la main sur Malick Ndiaye, employé à la DGID. Pris avec une mallette contenant la rondelette somme de 500 millions de F CFA en plus de deux (2) comptes en banque garnis en millions et une rutilante voiture de la dernière génération de la marque Volkswagen, ce dernier est passé à table face aux gendarmes à qui il a eu la mauvaise idée de proposer 18 millions de F CFA pour acheter sa liberté.
Les hommes du commandant Cheikh Sarr qui ont fait semblé de jouer le jeu, l’employé de la DGID est relâché pour aller récupérer l’argent. C’est lorsqu’il s’est présenté avec le montant en question que la SR mettent sous scellés les 18 millions avant de lui mettre les menottes.


Le gestionnaire des Impôts et Domaines qui s’est défaussé pour sa part sur ces complices, ne manque pas d’annoncer le pire. « Cette vente parallèle de timbres fiscaux existe depuis des lustres ». Grosses révélations en vue. 


Samedi 8 Février 2014 - 10:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter