Deux gros terrains amputés de l'affaire après DP World : le dossier Karim Wade, c'est du beurre au soleil?

Le document d’accusation de Karim Wade serait-il en train de fondre comme beurre au soleil ? On est tenté de le croire au rythme où les avoirs que lui a attribué le procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) se réduisent comme peau de chagrin. Après Dubaï Port World (DP World), deux autres terrains sont délestés de son supposé patrimoine «colossal». Deux témoignages concordants ont permis d’arriver à ce résultat.



Deux gros terrains amputés de l'affaire après DP World : le dossier Karim Wade, c'est du beurre au soleil?

Le procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Alioune Ndao avait estimé le patrimoine de Karim Wade à 694 milliards. Dubaï Port World occupe une bonne partie de cette fortune alléguée au fils de l’ancien président de la République. Le procureur Alioune Ndao a fait un réquisitoire le 25 juillet dernier pour demander la levée de l’administration provisoire de DP World. “Aucun mouvement suspect n’a été constaté entre DP World et les sociétés offshore logées aux Iles Vierges britanniques réputées être des paradis fiscaux”, avait-il argumenté. Cela induit ainsi que DP World qui représentait 400 sur les 694 milliards de l’accusation devront être soustraits. Cette réquisition du procureur spécial près de la CREI serait guidée par l’issue de la rencontre le jeudi 6 juin dernier entre le président Macky Sall et le Sultan Ahmed Bin Sulayem, président de DP Wolrd.

 


Après cet épisode, les enquêteurs de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) ont disculpé l’ancien ministre des Infrastructures, de la Coopération internationale, des Transports aériens et de l’Energie. Ils ont donné les noms des actionnaires de DP World ce qui conforte quelque part les propos du Sultan.

 

Ce vendredi 6 septembre, nos confrères de Libération donnent des informations qui amputent encore du patrimoine supposé de Karim Wade deux terrains situés à des emplacements très valorisants. “La Commission d’instruction de la CREI a interrogé à titre de témoin Tahibou Ndiaye et Sidy Diakhaté respectivement ancien Directeur général du Cadastre et actuel directeur des Domaines. Tous les deux ont été auditionnés avant-hier dans le cadre de l’affaire Karim Wade. Leurs témoignages ont démontré que deux baux attribués à Istar immobilier sur la Voie de Dégagement Nord (VDN) de Dakar et au niveau du Hangar des pèlerins de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. Ces baux avaient été installés par le procureur spécial près de la CREI dans le patrimoine de Karim Wade parce qu’ils étaient au nom de Patrick Williams, réputé homme de paille et ami d’enfance du fils de l’ancien président de la République”.


Jean Louis DJIBA

Vendredi 6 Septembre 2013 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter