Deux présidents pour un seul club: Me El Hadji Diouf et Cheikh Seck se partagent la tête du Jaraaf

Annoncée fumeuse, l’Assemblée Générale élective du président du club Jaraaf a vécu hier. Et ce sont deux (2) dirigeants à savoir l’ancien gardien des « Lions » Cheikh Seck et le tonitruant avocat, Me El Hadji Diouf qui ont été séparément élus dans deux (2) AG différentes.



Deux présidents pour un seul club: Me El Hadji Diouf et Cheikh Seck se partagent la tête du Jaraaf
Tout comme pour le Grand Serigne de Dakar qui a vu deux chefs suprêmes proclamés à la tête de la communauté Léboue à savoir Abdoulaye Makhtar Diop et Pape Ibrahima Diagne, il y a deux présidents du Jaraaf, club dakarois à l’issue de deux AG hier dimanche au Terrou-Bi.

L’une a élu par consensus Cheikh Seck tandis que l’autre tenue dans la salle des Princes de l’hôtel a porté son choix sur Me El Hadji Diouf en présence d’un membre du comité exécutif fédéral qui s’est félicité de la « bonne tenue de l’élection ».

« La Fédération Sénégalaise de Football (FSF) est représentée au présidium. Est-ce que Me Diouf n’a pas la dignité pour diriger le Jaraaf ? Que veut dire ce racisme et ce sectarisme. Quelle honte ? Je suis restée dix (10) ans vice-président et président par intérim du Jaraaf pourtant ils n’ont rien dit. La candidature de Cheikh Seck est irrecevable, il ne peut pas diriger deux clubs. J’ai la légitimité et je l’exerce. Il avait créé Médina FC pour déstabiliser le Jaraaf après lui avoir tourné le dos », a réagi l’avocat qui s’est payé un bain de foule à la sortie de l’AG.

Là où, Cheikh Seck s’est précipité pour quitter les lieux. Mais ce,  sans pour autant afficher sa feuille de route.

« A la fin de mon mandat dans les prochaines quatre (4) années, je veux que les gens trouvent quelque chose », déclare l’ancien gardien des « Lions ».


Lundi 30 Septembre 2013 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter