Deux têtes de porc retrouvées devant la résidence de l'ambassadeur du Maroc en France

PROVOCATION - Macabre découverte ce jeudi 31 mars au matin. Deux têtes de porc étaient à la grille de la résidence de l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, située à Neuilly-sur-Seine (banlieue ouest de Paris) près du bois de Boulogne.



Deux têtes de porc retrouvées devant la résidence de l'ambassadeur du Maroc en France
"Les têtes de cochon ont été découvertes par le personnel de sécurité, jeudi, à 09H00 (07H00 GMT). L'ambassadeur était présent", a indiqué une source policière à l'AFP. Une plainte contre X a été déposée par l'ambassade et les têtes ont été retirées.
 
"C’est la première fois qu’un tel acte est commis contre la résidence de l’ambassadeur du Maroc, mais, durant les dernières semaines, des têtes de porcs ont été déposées devant des mosquées en France", a indiqué au 360.ma une "source parisienne", qui impute ce genre d’actes "à la montée de l’islamophobie dans l’Hexagone".
 
"On ne veut pas aller dans l'interprétation de cet acte. C'est aux autorités françaises de faire leur travail et d'identifier le ou les responsables de ces dégradations et de voir quelles sont les raisons qui les ont poussés à commettre un tel acte'', a pour sa part indiqué une source diplomatique à l'agence MAP, ajoutant toutefois que "le fait de déposer des têtes de porcs devant le domicile d'un ambassadeur d'un pays musulman ne peut avoir que des connotations islamophobes''.
 
"Provocation insupportable"
 
Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et du Rassemblement des musulmans de France (RMF), fédération de mosquées liée au Maroc, a quant à lui dénoncé "une ambiance malsaine, où les musulmans font l'objet d'actes de stigmatisation", rapporte l'AFP.
 
"Le fait de s'en prendre à la résidence de l'ambassadeur démontre qu'une étape supplémentaire dans la provocation a été franchie. Cette nouvelle profanation vise la représentation diplomatique d'un pays ami de la France, engagé au même titre dans la prévention de la radicalisation et la lutte contre le terrorisme", a-t-il indiqué à l'agence de presse française, en exprimant "son soutien à l'ambassadeur à la suite de cette provocation insupportable".


Source: Al Huffington Post

Aminata Diouf(stagiaire)

Jeudi 31 Mars 2016 - 12:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter