Deuxième mise en demeure de Karim Wade : Le Pds dénonce et menace



Deuxième mise en demeure de Karim Wade : Le Pds dénonce et menace
« Le comité directeur a exprimé son indignation suite à la seconde inculpation de notre frère Karim WADE et dénonce une collusion mettant en cause l’indépendance de notre justice et le discrédit porté sur le système judiciaire de notre pays. La riposte sera à la mesure des atteintes à la liberté et à la dignité des citoyens », peut-on lire dans le communiqué du Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui s’est réuni le mercredi 23 octobre 2013.
 
 «Le comité directeur salue la position de la coalition Boloo Taxawu Askan Wi qui a décidé de ne pas donner suite au faux appel de Macky Sall pour un dialogue relatif à son projet de décentralisation ». C’est le côté officiel de cette rencontre. Seulement la presse du jour a déjà rapporté les contradictions sur la participation de certains libéraux notamment Babacar Gaye et Aïda Mbodji dans les concertations sur l’acte 3 de la décentralisation.
 
 « Le comité directeur considère que l’appel du président Macky SALL n’est pas sincère dans un contexte où la décision de report des élections est déjà prise et annoncée, la décision de procéder à ce qu’ils appellent l’acte 3 de la décentralisation est prise, la recommandation du protocole additionnel de la CEDEAO sur le report des élections est violée. Dans ces conditions le président Macky SALL n’est préoccupé que par l’adhésion des partis de l’opposition à une forfaiture qu’il veut présenter comme un consensus politique ».
 
« Le PDS ne peut accepter d’être agressé le matin par l’emprisonnement illégal et l’interdiction délictueuse de sortie du territoire d’un nombre important de ses responsables et le soir se retrouver avec  son agresseur, le sourire aux lèvres à discuter de décisions déjà prises sans son avis », tempêtent les libéraux.
 
 
 
 


Vendredi 25 Octobre 2013 - 19:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter