Dialogue social: Une première journée centrée sur les missions et fonctionnement du haut conseil

Le Haut Conseil du Dialogue social est en atelier se poursuit jusqu’au 13. Ce, pour promouvoir le dialogue social au niveau des populations, vulgariser les missions du Haut conseil du Dialogue sociale et d’animer le pacte national de stabilité nationale et d’émergence économique en collaboration avec les organes de presse. Cet atelier va contribuer au renforcement des capacités des journalistes en dialogue social et en négociation collective. Elle permet également de faciliter la mise en place d’un réseau des journalistes en dialogue social et en négociation collective.



Le secrétaire exécutif du Haut Conseil du Dialogue Social y a annoncé la mise en place d’un mécanisme. A savoir l’intérêt dans le secteur public « pour contribuer à l’apaisement des secteurs sociaux dont le conflit affectant directement les populations, mais aussi le développement du pays à long terme ». Pour ce qui est du secteur privé, c’est de « contribuer à la conclusion de conventions collectives ». Selon Oumar Fall, «les leviers sur lesquels il faut agir, sont les activités à mettre en place, procéder à des médiations et/ou des félicitations sociales entre les acteurs sociaux ».
 
Directrice des Relations de Travail et professionnelles, Mame Khar Diallo Seck, est revenue pour sa part, sur les normes internationales du travail. La naissance de l’Organisation international du travail (Oit), son mandat, les déclarations relatives aux principes et droit fondamentaux du travail en 1998, liberté syndicale en droit civile, etc. La bonne promotion du dialogue sociale est tributaire de la qualité de la perception par les acteurs sociaux des enjeux liés aux relations professionnelles. Au-delà de leur rôle d’information, les organes de presse constituent à cet effet un levier important d’amélioration de connaissances sociales en matière de dialogue social. Ainsi, il permettra de mettre en place un réseau de journalistes en dialogue social et négociation collective. Ce réseau contribuera à une meilleure maîtrise des défis et enjeux liés au monde du travail par les populations en général et les acteurs sociaux en particulier.
 
Plusieurs résultats sont attendus au sortir de cet atelier. Une meilleure appropriation du dialogue social et des missions du haut conseil du Dialogue social par les professionnels de l’information, la mise en place d’un réseau fonctionnel de journalistes en dialogue social, la tenue périodique de séances d’échanges sur le dialogue social et la négociation collective entre le Haut Conseil du Dialogue social et le réseau des Journalistes.
 
Plusieurs personnalités ont marqué de leur présence à cet atelier: Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, secrétaire général du SYNPICS, Mamadou Ibra Kane, Président du CDEPS, le Directeur du BIT, entres autres.


Mardi 12 Janvier 2016 - 00:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter