"Diamants du sang": une arrestation

Michael Desaedeleer, un citoyen belge et américain, a été arrêté la semaine dernière, selon Civitas Maxima, une organisation de soutien aux victimes des crimes de guerre basée à Genève, en Suisse.



Desaedeleer est poursuivi pour sa participation présumée au trafic des diamants ayant alimenté la guerre civile sierra-léonaise, entre 1991 et 2002.

Il est arrêté sur la base d’une plainte déposée par des Sierra-Léonais auprès de la justice belge, en 2011.

Image captionUn bulldozer en activité, dans une mine d'or en Sierra Leone.

Des dizaines de milliers de personnes auraient trouvé la mort dans les mines de ce pays d’Afrique de l’Ouest, où elles étaient condamnées par les belligérants à mener des activités d’orpaillage.

Selon Civitas Maxima, c’est la première fois qu’un homme d’affaires impliqué dans ce trafic dit des "diamants du sang" est arrêté.

Les enquêteurs espagnols vérifient si Michael Desaedeleer a soutenu le trafic ayant permis à l’ancien président libérien Charles Taylor de réduire des personnes aux travaux forcés, dans les mines de diamant.

En 2012, un tribunal international a condamné Taylor à 50 ans de prison, pour son rôle dans la guerre civile sierra-léonaise.

Des associations des victimes de cette guerre ont salué son arrestation. Ils estiment que c’est un pas vers la fin de l’impunité.


Bbc Afrique

Lundi 31 Août 2015 - 09:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter