Diéne Farba Sarr : « les projets de Khalifa Sall sont fictifs, chimériques et relèvent de la politique politicienne

Le ministre du Renouveau urbain Diéne Farba Sarr est monté au créneau pour démonter les accusations du maire de la ville de Dakar Khalifa Sall et de ses soutiens sur le différend né autour du site de la place de l’Indépendance. Et, à en croire le ministre du Renouveau urbain aussi bien la gestion que la réhabilitation de la place de l’Indépendance relèvent du domaine de l’Etat et débordent le cadre des communes. Le ministre Diéne Farba Sarr a fait cette sortie suite à la destruction des installations de son ministère par les éléments de la mairie dirigée par Khalifa Sall ;



La réplique du camp du ministre du Renouveau urbain ne s’est pas fait attendre. Et, c’est le ministre en personne qui a porté la réponse au maire de la ville de Dakar Khalifa Sall sur le différend concernant la réhabilitation de la place de l’Indépendance. Face à la presse aujourd’hui Diéne Farba  Sarr a tenu à apporter des précisions sur les accusations du camp de la mairie de la capitale. Et, selon le ministre du Renouveau urbain « les projets du maire Khalifa Sall sont fictifs et chimériques, mieux Khalifa Sall est une posture de politique politicienne ; alors nous, nous sommes dans le travail, nous travaillons pour le pays », tient tout d’abord à préciser Diéne Farba Sarr.

Et, pour bien asseoir son argumentaire sur le bien fondé de son intervention sur le site, le ministre du Renouveau urbain a invoqué des textes juridiques notamment le Code des collectivités locales mais aussi ceux datant de l’époque coloniale pour mieux justifier son intervention sur la place de l’Indépendance. Pour Diéne Farba Sarr, la controverse née des travaux de réhabilitation cette place, et sa gestion déborde le cadre des communes et relève du domaine de l’Etat, et citant l’article 299 du Code des Collectivités locales qui confère la gestion de ces sites à l’Etat, même si l’Etat peut toutefois transférer de telles compétences aux collectivités locales. Mais à en croire le ministre Diène Farba Sarr « cette place est dans un état de délabrement très avancé et nous, en tant que autorité en charge de la gestion des villes, avons l’obligation d’agir pour rendre ces lieux beaux à voir et digne d’une ville comme Dakar, cela dit sa réhabilitation fait partie d’un lot de dix projets destinés à aménager des espaces verts dans la capitale car une ville ne n’est seulement du béton, ce qui justifie son intervention », précise ce dernier.

S’évertuant à démonter les arguments de la mairie de Dakar, le ministre du Renouveau urbain souligne qu’a propos de l’aménagement de certaines places de la capitale prés de 94 réunions d’échanges ont été organisées avec les élus de la ville, mais Khalifa Sall n’a pas voulu avaliser les conclusions retenues avec le préfet de Dakar, par conséquent, c’est lui-même qui a coupé les relations. Dans la foulée il accuse « le maire Khalifa de se verser dans la désinformation en distillant une maquette de la future place de l’Indépendance sur les réseaux sociaux » se désole Diéne Farba Sarr.

Toutefois, le ministre se dit ouvert au dialogue et reste prêt à accompagner le maire Khalifa Sall, si et seulement si, ce dernier a un projet déjà ficelé et budgétisé, car le ministre dit douter encore de la faisabilité du projet de Khalifa Sall.  Parce que pour Diéne F          arba Sarr, un projet doit être budgétisé et un appel d’offres lancé, ce qui n’est pas encore le cas pour les projets de Khalifa Sall.
Le ministre Diéne Farba Sarr a fait face à la presse aujourd’hui pour revenir sur le différend née autour du site de la place de l’Indépendance avec la mairie de Dakar dirigée par Khalifa Sall et son ministère en charge du Renouveau urbain.     
 
  

Khadim FALL

Mercredi 3 Février 2016 - 13:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter