"Diesel sale": Alassane Seck de la LSDH arme les associations de droit de l’homme et de consommateurs



"Diesel sale": Alassane Seck de la LSDH arme les associations de droit de l’homme et de consommateurs
«Notre première position, c’est de constater cette situation grave qu’on peut qualifier de criminelle quand on sait les effets néfastes de ces éléments toxiques que sont le pétrole et l’essence, les effets cancérigènes de ces substances», réagit d’emblée le Secrétaire exécutif de la Ligue Sénégalaise de Défense des Droits de l’Homme (LSDH).
 
Alassane Seck de préciser sur la Rfm: «Nous aurions souhaité dans un premier temps que le Procureur de la République puisse se saisir de l’affaire mais quand on sait que ce Procureur dépend du ministère de la Justice et dans une certaine mesure, ce n’est pas évident parce qu’on a assisté il y a quelques mois à une position qui nous a fait réfléchir à deux fois parce qu’il n’y avait pas de suite judiciaire à une réaction du Procureur».
 
Fort de ce fait, le droit de l’hommiste pense «aujourd’hui que les associations de droit de l’homme, les associations de consommateurs doivent se constituer en plateforme, porter plainte auprès des tribunaux pour qu’une enquête soit ouverte pour vérifier ces allégations parce que c’est extrêmement grave». 


Lundi 19 Septembre 2016 - 18:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter