Différend entre hôpitaux et SENELEC: Thierno Alassane Sall s'explique

La SENELEC dégage toute responsabilité dans les dommages collatéraux qui pourraient découler de la coupure de l’électricité dans certains hôpitaux qui refusent de payer leurs factures. Cette mise au point est de Thierno Alassane Sall, le ministre de l’Energie qui se prononçait sur le différend qui opposait la Société nationale d'électricité du Sénégal aux hôpitaux qui ne se sont pas encore acquittés de leur dû.



Différend entre hôpitaux et SENELEC: Thierno Alassane Sall s'explique
«Il n’y a aucune menace... Il y a un contrat entre deux parties. L’une des parties, qu’elle soit hôpital, maison de jeunes ou autres, c’est un contrat entre la SENELEC et cette partie. SENELEC s’engage à honorer sa part», a expliqué hier, Thierno Alassane Sall qui se prononçait sur le différend opposant la société aux hôpitaux qui ne se sont pas encore acquittés de leurs dettes. Le ministre de l’Energie trouve ceci d’autant plus normal que quand il y a des couacs, «tous les Sénégalais sont mécontents et le manifestent d’une manière ou d’une autre. Alors, quand elle essaie de le faire, il faut que les ressources qui doivent y être consacrées soient mobilisées»

Faisant allusion à ceux qui insinuaient que la SENELEC serait responsable de ce qui pourrait découler de ces coupures, le ministre dégage toute responsabilité de la société et déclare : «Vouloir nous faire porter le chapeau de la responsabilité des dommages collatéraux qui peuvent survenir est un mauvais procès qu’on nous fait». Et Thierno Alassane Sall de renchérir: «Le seul procès qui vaille, c’est : est-ce-que la SENELEC fournit l’électricité dans des conditions acceptables ? Si oui, est-ce qu’il est normal de payer ? Si la SENELEC n’a pas les ressources nécessaires où va-t-on trouver les ressources pour avoir plus de véhicules pour assurer une meilleure maintenance, une meilleure qualité de service ?». 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 20 Novembre 2015 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter