Difficile de faire pire

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais, dernier représentant français en lice, affrontera le FC Barcelone. Le leader du championnat de France ne pouvait pas tomber plus mal. Chelsea défiera la Juventus Turin, Manchester United jouera l'Inter Milan.



karim Ben Zema
karim Ben Zema
Pour la deuxième année de suite, l'Olympique Lyonnais n'a pas eu de chance au tirage. Après avoir croisé la route de Manchester United lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions 2007/2008, le club rhodanien devra cette fois se coltiner le FC Barcelone. Les hommes de Claude Puel ne pouvaient pas plus mal tomber. Actuellement, le FC Barcelone est sans doute la meilleure équipe d'Europe. Les Catalans écrasent tout sur le passage. La Liga y compris. En Espagne, les Barcelonais comptent huit points d'avance sur le FC Valence.D'ici la double confrontation du 24 ou 25 février et 10 ou 11 mars, de l'eau aura sans doute coulé sous les ponts. Mais le morceau catalan ne sera sans doute pas beaucoup plus digeste pour des Lyonnais qui rêvaient du Panathinaïkos et beaucoup moins du FC Barcelone et de sa constellation de stars. Kim Källström ne révelait-il pas jeudi espérer "éviter Barcelone ?" Ce midi à Nyon, le cauchemar est devenu réalité. Il faudra croiser le fer avec le Barça, qui était dans le groupe des rhodaniens la saison dernière. Les Lyonnais avaient lourdement chuté à l'aller (3-0) avant de se reprendre au retour (2-2).

"Si on sort rapidement..."

Après le tirage, Bernard Lacombe s'est montré un brin fataliste. Voire même abattu : "On n'est pas inquiet du tout (sourire). C'était la pire des choses. Le Barça, c'est aujourd'hui en Europe ce qui se fait de mieux dans la qualité du jeu. Guardiola construit l'équipe à son image. C'est la plus redoutée des équipes européennes. Il restait Rome, on aurait bien aimé les jouer car on avait une revanche à prendre. Barcelone, on les a joués quatre fois. On n'a jamais réussi à les battre. Si on sort rapidement, on pourra se concentrer sur le gain d'un huitième titre de champion de France."Si Lyon - Barcelone est très alléchant sur le papier, que dire de Real Madrid - Liverpool, un duel à quatorze victoires en C1, ou de Chelsea - Juventus Turin ? Face aux finalistes de la dernière édition, les Turinois tenteront de frapper un grand coup et montrer au Vieux Continent que les Bianconeri sont définitivement de retour. Face à Manchester United, champion d'Europe en titre et finaliste du championnat du monde des clubs, l'Inter Milan aura la même ambition. Impérial en Italie, l'Inter n'y arrive pas sur le front européen. Pas sûr que les Red Devils soient les clients idéaux.

eurosport.fr

Vendredi 19 Décembre 2008 - 14:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter