Difficultés d’écoulement – Oignon locale : Les producteurs d’oignon réclament un gel des importations pendant de trois ans

Le président de l’Interprofessionnelle de l’oignon (IPOS) Mamadou Ba préconise un gel de trois ans des importations d’oignon afin de permettre aux producteurs locaux d’écouler l’ensemble de leur production.



Difficultés d’écoulement – Oignon locale : Les producteurs d’oignon réclament un gel des importations pendant de trois ans
‘’Nous demandons aux autorités de geler pendant trois ans les importations d’oignon afin d’écouler la production locale et réorganiser la filière’’, a-t-il indiqué, au cours d’une réunion publique présidée mercredi par la ministre du Commerce et de l’Industrie en visite dans la localité, selon l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Les importations d’oignon au Sénégal doivent reprendre au début du mois de septembre à la suite d’une suspension décidée en février par les autorités pour permettre d’écouler la production locale estimée à 240 mille tonnes par l’Autorité de régulation des marchés (ARM).

‘’Sur toute la zone des Niayes, a dit M. Ba, les producteurs éprouvent les mêmes problèmes de commercialisation a tel point qu’il est aujourd’hui impossibles aux producteurs de Potou de rembourser aux banques une dette de 250 millions de francs contractée à l’ouverture de la campagne’’.

La localité de Potou, située à une trentaine de kilomètres de Louga (nord) est une des principales zones de production d’oignons des Niayes. Selon les estimations de l’antenne régionale de l’ARM, Potou devrait avoir produit plus de 100.000 tonnes d’oignons, précise la même source.

Et si la demande n’est pas validée pas le pouvoir sous l’ère Macky Sall, les producteurs d’oignon risquent d’être confrontés à un sérieux problème d’écoulement sur le marché, avec l’importation d’oignon au Sénégal. Il ne faut pas d’une part oublier que l’oignon importé et le plus sollicité.


Vendredi 1 Juin 2012 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter