Diffusion du bilan de l’émigration clandestine, l’Etat invite à la prudence



Diffusion du bilan de l’émigration clandestine, l’Etat invite à la prudence
Les autorités invitent à plus de prudence dans la diffusion du bilan de l’émigration. « À ce jour aucune statistique fiable n’existe et aucune organisation sérieuse n’est en mesure de fournir des données précises sur le nombre de par pays » a indiqué la cellule de crise mise en place  suite au naufrage d’un navire survenu dans la nuit du 18 au 19 avril 2015 au large de la Sicile dans un communiqué.
 
Ainsi l’Etat déplore la course aux statistiques engagée certains médias et organisation qui veulent dresser le bilan des pertes sénégalaises.
 
Soulemane jule Diop soutient dans la correspondance  qu’une mission conduite par le consul général du Sénégal à Milan, Mme Rokhaya Bâ Touré est en Sicile à la collecte des données pour les mettre à la disposition des familles des personnes portées disparues.
 
La cellule est déjà à pied d’œuvre en collaboration avec les autorités italiennes, les représentants consulaires sénégalais dans les pays limitrophes, le Cicr, l’Oim et les sénégalais de Libye. A en croire Jule Diop, la cellule procède à un regroupement minutieux  des renseignements à partir des témoignages de proche et des données recueillies par les préfectures et sous-préfectures.
 
« Le secrétaire d’Etat aux sénégalais de l’extérieur s’est entretenu hier avec le Dr André Bonano du ministère de l’intérieur italien, chargé de la coordination, de l’accueil, du recensement et de la gestion des migrants qui arrivent en Sicile » renseigne le document.
 
Souleymane Jule Diop estime ainsi que malgré l’impatience bien compréhensible des parents et proches, le travail d’identification exige patience, rigueur et sérénité.
 


Jeudi 30 Avril 2015 - 11:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter