Diokoul : la mairie et les populations se regardent en chien de faïence, à l'origine un problème foncier



Le torchon brûle entre les populations des villages de, Mérina Ndiégue, Gad Kébé, Diokoul, et Badar Mbouya situés dans la commune de Diokoul, département de Kébémer région de Louga et le maire de ladite collectivité locale. Un problème foncier est à l’origine de cette guéguerre des habitants. Car selon eux, le conseil municipal a décidé de vendre désormais la terre. En sit-in hier, ces derniers ont dénoncé avec la dernière énergie cette décision de l’équipe municipale qui a attribué sur délibération signée le 23 juin dernier 1000 ha de terres à la société Sénégindia.

Réunis au sein d’un collectif «les détenteurs de terres» les habitants n’entendent pas laisser passer ce qu’ils appellent une forfaiture de la part de la mairie de leur localité, rapporte l'Observateur.

Ainsi pour ce faire entendre ils ont marché plus d’un kilomètres pour tirer sur la sonnette d’alarme et attirer l’attention des autorités sur cette situation qui risque de créer des problèmes ils se disent déterminés à défendre leurs terres au prix de leur vie.
 
 
Réaction du maire de Diokoul, Cheikh Sadibou Diack

Pointé du doigt, Cheikh Sadibou Diack a réagi face aux accusations des  marcheurs «En réalité ces manifestants sont des politiciens qui s’opposent à moi et à mes projets. Ceux qui s’agitent sont des politiciens que nous avons laminés aux dernières locales. Il ajoute que ce projet est très important pour le pays», répond le maire de Diokoul.   
 

Khadim FALL

Samedi 10 Septembre 2016 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter