Diouf en plein dans les miles

Le comédien, toujours dans un état critique à la suite d'un accident vasculaire cérébral, a été mis en examen jeudi avec sa compagne dans une affaire de trafic de miles. Pape Diouf, David Trezeguet ou encore Marc Jacobs font partie des treize victimes de l'escroquerie.



Diouf en plein dans les miles
Mouss Diouf, sa compagne et deux employés d'Air France ont été mis en examen jeudi pour "abus de confiance et escroqueries" dans une affaire de trafic de miles, ces points que cumulent les voyageurs aériens. Le quatuor aurait siphonné treize comptes clients "Flying Blue", la carte de fidélité de la compagnie aérienne. Avec cette affaire, la brigade de répression des fraudes veut mettre au jour cette forme d'escroquerie de plus en plus courante.

L'hebdomadaire Le Point retrace en détail l'affaire dans laquelle Mouss Diouf a été mis en examen. Tout remonte à mai 2007, lorsqu'un chef d'entreprise se rend compte qu'un billet New York-Paris a été payé avec ses points de fidélité au bénéfice d'un inconnu. Rapidement, la Répression des fraudes, et plus particulièrement la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA), prend en main l'enquête et découvre, qu'entre février 2006 et mai 2007, 90 billets ont été émis au détriment de treize clients "Flying Blue".

Le gratin du football et du CAC 40 piratés

Les victimes sont des patrons (le créateur de mode Marc Jacobs, le directeur de la marque Celio…) ou des stars du monde du football (David Trezeguet, le président des Girondins de Bordeaux Jean-Louis Triaud…). Mention spéciale à Lililan Thuram: le joueur de football a été débité de 425 000 miles en un an, soit l'équivalent, en billets d'avion, de 20 000 euros. Ces treize comptes ont tous été piratés à partir d'un seul compte: celui de Sandrine F., compagne de Mouss Diouf, surtout connu pour son rôle dans la série Julie Lescaut. En plus de profiter des billets obtenus par sa moitié, le comédien se serait fait établir une carte "Flying Blue" au nom de Pape Diouf, récupérant près de 520 000 miles obtenus par l'ex-président de l'OM. Les deux hommes ne se connaissent pas et n'ont aucun lien familial.

Le couple a été mis en examen après le dépôt d'une plainte d'Air France. Le comédien a eu un accident vasculaire cérébral (AVC) quelques heures après son audition. Dans le bureau du juge Anne-Julie Paschal, en charge de l'affaire, il avait mis en cause les policiers de la BRDA: "Ce sont eux qui ont construit le scénario et je répétais après eux ce qu’ils demandaient", a-t-il déclaré, ces propos ayant été rapportés par Le Point. Son avocat n’a pas souhaité faire de commentaires à la presse avant d'avoir pris connaissance du dossier.

Des salariés très curieux

Avec la BRDA, la juge Anne-Julie Paschal s'est également intéressée au système "Flying Blue" d'Air France. Après une enquête interne, la compagnie a signalé à la justice l'identité de deux "taupes" qui auraient débité les treize comptes piratés. En revanche, la BRDA n'a pas mis en cause l'employée qui avait créé la carte au nom de Pape Diouf. Pour pouvoir accéder aux miles de l'ex-président de l'OM, Mouss Diouf devait pourtant avoir accès au compte privé de Pape Diouf. C'est d'ailleurs bien là le nœud du problème: les données informatiques d'Air France semblent relativement accessibles aux salariés de la compagnie.

Si, pour consulter et modifier les comptes miles des clients, chaque agent dispose d’un code d’identification, celui-ci n’est pas sécurisé. Ce que pointait déjà un compte rendu du comité d’entreprise du 29 novembre 2007. Si Air France affirme que le système s'est amélioré depuis, la compagnie a reconnu avoir identifié "pas moins de 63 millions de miles frauduleux" en 2008-2009. La compagnie s'est aussi aperçue que certains employés "espionnaient" les comptes "miles" des clients – sans pour autant les débiter. Ainsi, onze personnes ont visité le compte "Flying Blue" de Nicolas Sarkozy. Selon des sources judiciaires, les fichiers étaient particulièrement lus lors du festival de Cannes, afin de savoir qui voyage avec qui. L'espionnage people semble être devenu un sport d'entreprise à Air France...
Source: Lejdd.fr

Lejdd.fr

Jeudi 17 Septembre 2009 - 17:11




1.Posté par laax le 18/09/2009 08:08
ce connard de dassier est le fruit de la collaboration horizontale,son géniteur est un nazi(soldat allemand).
FRANCE=NAZISME,Sarkozy=Hitler,Fillon=Goering,Besson=Goebbels,Hortefeux=Himmler,alliot Marie=Eva(poliSSe);

les sales français sont un peuple de pervers.
Ils sont racistes c sales français(blancs).ces fachos-nazis et réactionnaires de gaulois.SALES GAULOIS QUE VOUS êtes,vous pouvez critiquez les noirs aujourdh'hui car sans nous vous n'êtes rien.Quand les nazis prenaient vos grands mères et mères francaises par devant et par derrière(par tous les trous)pendant que vos pères et grands pères baissaient leur froc devant les nazis nos valeureux grands pères se battaient pour vous libérer.Tout le monde le sait le baby boom a commencé en France en 1941 allez y chercher vos géniteurs Outre-Rhin,mal pondus.
De toute façon sales français vos jours sont comptés en Afrique la valise ou le cercueil;on finira le travail des ivoiriens commencé en 2004.on vous poursuivra jusk'en Enfer,on vous chassera à coups de machette:à vous de choisir:4 morceaux de carlingue ou 4 morceaux de bois.
Vive Mugabé,vive Zuma, vive Charles Blé Goudé,vive Kemi Seba,on finira votre travail à savoir chasser tous les sales blancs de l'Afrique
Right a raison,de toute façon ma machette est bien aiguisée et n'attends que le signal pour débuter nos pogroms anti blancs.Sachez que sales français on vous poursuivra jusqu'aux portes de l'Enfer peuple de pervers.
En outre à tous les africains il faut boycotter les produits et les entreprises français à commencer par Air france qui est le bras logistique de la politique raciale de ces tapssés de français(blancs).
français vivant en Afrique votre heure a sonné:la valise ou le cercueil.Car avec nous vous n'auriez aucune chance parce que Mugabé à côté c'est un enfant de choeur.
Nous irons l'attendre à l'aéroport avec des pancartes à l'effigie de Goebbels,des cailloux et des oeufs pourris.Fracassons sa voiture et passons le à tabac(lui et ses Waffen SS(5)) comme ça on vengera tous les africains tombés sous les balles de la poliSSe françaiSSe.
Il faut faire comme les maliens en 1995 quand ils ont saccagé l'appareil d'Air France,bastonné les policiers français et expulsés des expatriés français depuis lors les mùaliens sont respectés en France.
Il faut savoir que les sales français sont des ânes et ne comprennent que le langage de la chicotte et du baton c'est pour cela ils respectent les allemands car ces derniers leur bottent le cul tout le temps et ceci depuis la Prusse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter