Direct Assemblée nationale DPG: Aïda Mbodj invite Aminata Touré "à ne pas confondre vitesse et précipitation…"



Direct Assemblée nationale DPG: Aïda Mbodj invite Aminata Touré  "à ne pas confondre vitesse et précipitation…"
La députée libérale qui « rappelle son appréhension de la Déclaration de Politique Générale (DPG) de l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye, la difficulté à appliquer une politique qui manque manifestement de cohérence car inspirée à la fois par le programme Yoonu Yokkuté, les conclusions des assises nationales, les programmes des différents candidats ayant soutenu le président Sall en 2012. Les faits hélas m’ont donné raison » se désole la mairesse de Bambey qui lâche que « cette incohérence que j’avais soulignée à l’époque, s’est traduite par un chapelet de réformes initiées de façon désordonnée et disparate, aucune d’elle n’a abouti à ce jour ».

Pis, « les travaux de l’acte III de la décentralisation sont plombés malheureusement par le manque de dialogue politique. La commission de la réforme foncière a vu son président démissionné à cause de blocages notés. La commission nationale de réforme des institutions ne fait pas l’unanimité y compris même au sein de la majorité. Sans oublier les réformes sur le financement des partis politiques, les conflits d’intérêt de la déclaration de patrimoine sont toujours à l’état de projet. Au plan économique, jamais notre pays n’avait autant sollicité les marchés monétaires à travers les emprunts obligataires et l’émission de bons de Trésor ; preuve que notre économie ne tourne pas aussi bien. Notre pays est loin d’être aussi liquide comme le prétend le président de la République… » dit Aïda Mbodj qui invite Aminata Touré à « ne pas confondre vitesse et précipitation comme ce fut hélas le cas lors de votre passage au ministère de la justice ».


Lundi 28 Octobre 2013 - 16:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter