Direct Magal 2014: la guerre Wade-Macky s’invite à Touba



On est à quelques minutes du démarrage de cérémonie officielle du "magal" de Touba. On attend plus que le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké et la délégation gouvernementale dirigée par le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Le responsable libéral, Madické Niang bien présent, ne manque pas de se prononcer sur la tension politique de mise actuellement au Sénégal notamment entre Wade et le président Sall. Sur ce point, l'ancien ministre des Affaires étrangères dira n'attendre qu'un "ndigueul", consigne pour l'appliquer.


Mieux, «on peut se mettre d’accord sur l’essentiel », précise par ailleurs Me Madické Niang non moins avocat de Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Selon lui, « la paix est au début de tout pour l’émergence du Sénégal reconnu dans le monde par sa stabilité politique, sa paix. Dès lors, il est vital de mettre les intérêts individuels de côté pour l’intérêt général. Mais, il appartient au pouvoir en place de faire le premier pas, semble dire le responsable libéral.


Selon Me Madické Niang, c’est le président Sall qui doit tendre la main à l’opposition et à tous les Sénégalais pour un pays apaisé. 


Vendredi 12 Décembre 2014 - 11:18




1.Posté par fall le 12/12/2014 17:52
Cela n'empêche en rien la reddition des comptes! C'est une manière de ne pas rendre compte de votre gestion. La paix commence à ne pas piller l'argent du contribuable!!! C'est le gage de la paix!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter