Direct-Marche contre la candidature de Wade: Les services d'ordre passent à l'offensive

Les forces de l'ordre n'entendent pas laisser les candidats Cheikh Bamba Dièye, Ibrahima Fall et Idrissa Seck manifester contre la candidature d'Abdoulaye Wade ce mardi à la place de l'Indépendance. Les trois candidats à la présidentielle de février 2012 qui envisagent de lutter contre la candidature du candidat des FAL 2012 jusqu'au bout, se sont très vite heurtés aux forces de l'ordre qui leur ont bloqué au poste de Médina qui mène à la place de l'Indépendance.



Direct-Marche contre la candidature de Wade: Les services d'ordre passent à l'offensive
Après un lundi de répit, les manifestations ont refait surface ce mardi dans la capitale sénégalaise. Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dièye et Ibrahima Fall ont mis leur promesse à exécution en décidant d'investir la place de l'indépendance pour dire non à la candidature d'Abdoulaye Wade. Cependant, les policiers qui ont anticipé l'action ont bloqué les cortèges de ces 03 leaders à la poste de Médina.

La situation risque de dégénérer avec le refus des candidats qui ont décidé de procéder par raccourci  pour se rendre à la fameuse place de l'Indépendance. Les forces de l'ordre ont commencé à tirer à bout portant des grenades lacrymogènes pour empêcher les cortèges d'accéder à la place. ça a chauffé tout à l'heure à quelques mètres du ministère de l'Intérieur, avec les policiers qui ont violemment chargé les véhicules des candidats de bombes lacrymogènes.

Vu l'ant dispositif militaire mis en place pour barrer la route aux manifestants, il sera visiblement très difficile d'accéder à la place de l'Indépendance. Néanmoins, Cheikh Bamba Dièye a réussi on ne sait par quel moyen, à tromper la vigilence des forces de l'ordre et à s'immiscer dans cette place il y a quelques minutes. Mais les policiers l'ont immédiatement neutralisé, avant de le transporter à bord d'une pick-up grise. En ce moment, Idrissa Seck, Ibrahima Fall qui sont rejoins par le président de Féké maci bolé, Youssou Ndour et Bara Tall, sont avec une foule à l'avenue Ponty.


Il s'est passé un fait insolite tout à l'heure avec des jeunes manifestants qui semblent essayer de convoiter les forces de l'ordre en scandant "Police pour le peuple". Les choses se sont dégénérées à la place de l'Indépendance. Au moment où on parlait d'autorisation de la marche, les policiers à la surprise générale ont remis les bombes lacrymogènes, cette fois-ci avec beaucoup plus d'intensité. La foule est dispersée cette fois et des blessés ne peuvent manquer.


Mardi 21 Février 2012 - 18:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter