Direct Palais de Justice : Karim au second jour de son procès



C’est reparti. Wade-fils au second jour de son procès. Ledit procès ouvert jeudi dernier, le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss sera de nouveau extrait de sa cellule pour faire face aux juges de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Comme la dernière fois, Karim devrait bientôt arrivé au Palais de Justice plus précisément à la salle quatre (4). Pour l’heure, les devantures dudit Palais grouillent de monde prêt à assiéger le Tribunal de Dakar sous haute surveillance des forces de l’ordre avec policiers et gendarmes tout au long du parcours entre les quartiers de Rebeuss et le Palais de Justice.
 

Une audience qui promet d’être fumeuse au vu de la bataille de procédure entre avocats de l’Etat du Sénégal et ceux de Karim Wade. Parmi les premiers cités, Me El Hadji Diouf est formel, Mes Souleymane Ndéné Ndiaye, Madické Niang, notamment en tant qu’ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères sous Wade n’ont pas le droit de plaider contre l’Etat du Sénégal.


C’est faux s’écrit, l’autre camp. Une difficulté que le Juge Henry Grégoire Diop devra lever au plus vite pour entrer dans le vif du sujet, à savoir l’entrée en lice du Procureur spécial, Alioune Ndao, bras armé de ce dossier de l’enrichissement illicite qui avait placé sous mandat de dépôt le fils du président sortant Wade le 17 avril dernier pour 694 milliards, montant qui a, depuis lors fondu comme du beurre au soleil, pour être ramené à 117 milliards. Karim risque cinq (5) à dix (10) ans de prison. 


Lundi 4 Août 2014 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter