Direct Procès Karim Wade : Pierre Agboba craque et évoque des raisons familiales

Devant la Cour, le co-prévenu de Karim Wade, Pierre Agboba a craqué. Sous le feu nourri des questions de ses avocats (de la défense, NDLR), il a cogné le prétoire, taper du poing sur la table pour marteler, clamer avec vigueur: "je ne connait pas Karim Wade et ne l'ai jamais aidé à obtenir quoi que ce soit, ni maison, ni société".



Pierre Agboba est à fond. Il n'en peut plus face aux attaques et contre-attaques de la Cour, du parquet spécial, des avocats de la partie civile et ceux de la défense. Il a fini par craquer et ajouter de la moutarde à ce procès assez sulfureux depuis le début le 31 juillet dernier.

Ce qui a fait sortir l'ingénieur et expert Béninois de l'avion civile de ses gongs, c'est de devoir répondre pour  une énième fois à la question de savoir s'il réside au Sénégal. "Je ne suis pas Sénégalais, je n'y réside pas, je n'y ai pas d'amis, je n'y ai rien du tout ici?" Une interrogation qui le décontenance et le met hors de lui. Il a, ainsi sous le coup de l'énervement certainement, crié avant de heurter le micro.

Après une minute de pause, M. Agboba s'est ressaisi et il est revenu à la barre pour présenter ses excuses et dire combien cette situation est pesante et difficile pour lui. «Comprenez- moi, M. le président. Cette situation est très dure, car dans deux jours, on doit enterrer ma sœur-ainée», renseigne M. Agboba.

Pour rappel, Pierre B Agboba est accusé de "complicité d'enrichissement illicite" dans le procès de Karim Wade. Pour cette raison, il lui est interdit de sortie du territoire depuis un peu plus de 21 mois. Il a aussi passé 6 mois de garde-à-vous à la prison de Rebeuss dans le cadre de cette même affaire.


Jeudi 11 Septembre 2014 - 16:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter