Direct-Procès Karim Wade : « Président, laissez-nous désarçonner le témoin, on est là pour ça » Me Seydou Diagne



Direct-Procès Karim Wade : « Président, laissez-nous désarçonner le témoin, on est là pour ça » Me Seydou Diagne
Décidément, il est difficile de tenir une audience sans incident au procès de Karim Wade. Tout est parti de l’interrogatoire de Me Seydou Diagne. Sous le tambour battant des questions du conseil de Karim Wade, la Cour s’est levée pour demander à Me Seydou Diagne de se limiter aux questions en ne pas faire interpréter aux témoins certaines situations.
« Laissez-nous désarçonner le témoin, parce qu’on est là pour ça. On le dit depuis le début que ce procès n’est pas équitable. Ce témoin est comme Cheikh Diallo. Quand les témoins à charge sont en difficultés, la Cour intervient pour les remettre sur scène » déplore Me Seydou Diagne.
Ce fut à la suite du président de la Cour Henri Grégoire Diop de répondre, que les avocats ont tous les droits et recours, si le déroulement du procès ne vous convient pas, vous savez par où passer pour faire votre recours. « Ce que vous dites est assez graves pour qu’on vous laisse continuer », lance le premier président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).

C’est à la suite de cette altercation entre le conseil de Karim Wade, Me Diagne et le président de la Cour qu’une suspension d’audience a été demandée par le parquet le temps que les esprits se calment et qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments.
Auparavant, les questions portaient sur les comptes de la société An-Média et la procédure de rémunération des employés de Canal-Info news. Le témoin à la barre Cheikh Tidiane Ndiaye a réitéré que la version de Victor Tendeng n’est pas juste. « L’argent déposé chez Patricia Lake Diop ne venait pas de Me Abdoulaye Wade comme le soutient Victor Tendeng. Je n’ai pas de preuves mais, je reste convaincu que c’est Karim Wade qui a donné l’argent pour la constitution de la société An-Média » soutient Cheikh Tidiane Ndiaye.
Répondant aux interrogations de Me Seydou Diagne qui voulait des indices pour étayer cette conviction, le témoin convoque le fait que c’est Karim Wade qui leur avait demandé d’aller signer les papiers de la constitution de la société chez la notaire Patricia Lake Diop.
Aussi cite-t-il le fait que les employés de Canal-info news se faisaient payer par le CICE, une entreprise comptable privée de M. Mansour Gaye. « De toute évidence l’argent venait de Karim Wade. Chaque fois que j’abordais une question d’argent, Mansour Gaye me demandait d’attendre qu’il en parle à Karim Wade » réitère Cheikh Tidiane Ndiaye.


Mercredi 5 Novembre 2014 - 17:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter